Les 6 symptômes révélateurs d'une endométriose

© Istock

Depuis quelques années, l'endométriose sort de l'ombre. Mais cette maladie gynécologique reste encore mal connue, notamment ses symptômes. S'ils varient fortement selon chaque patiente, certains se font fréquemment ressentir. Faisons le point.

PUB

C'est une maladie millénaire qui est longtemps restée sans nom. Par peur des mots ou par tabou, l'endométriose est encore mal connue de la population. Cette maladie gynécologique est pourtant fréquente : elle toucherait environ une femme sur dix.

Faute d'information suffisante, nombre de patientes souffrent plusieurs années avant d'obtenir le bon diagnostic et le traitement approprié. La faute, notamment, à une mauvaise connaissance des premiers signes d'endométriose.

PUB
PUB

Alors quels sont les principaux symptômes qui révèlent la maladie ? E-Santé a posé la question au Pr Patrice Lopes, gynécologue à la polyclinique de l'Atlantique de Saint-Herblain (Loire-Atlantique).

Des règles douloureuses

Le symptôme le plus connu de l'endométriose est aussi le plus courant : des crampes et des douleurs au bas-ventre pendant les règles, parfois si fortes que se lever est impossible. "Ce n'est pas un signe qui survient systématiquement, mais il est important", souligne le Pr Patrice Lopes. Il toucherait jusqu'à 90 % des patientes.

Ce trouble n'a rien de comparable, dans son intensité, avec les douleurs liées aux contractions qui peuvent survenir en période menstruelle. "On envisage une endométriose quand les règles sont douloureuses et que la patiente n'est pas soulagée par des anti-inflammatoires non stéroïdiens (comme l'ibuprofène, ndlr) ou du paracétamol", indique le gynécologue.

Un examen d'imagerie s'avère alors nécessaire, afin de diagnostiquer les lésions provoquées par les saignements dits rétrogrades. Cela signifie qu'au lieu de s'écouler par le vagin, le sang menstruel reflue vers les organes, provoquant la douleur lors des règles.

La rédaction vous recommande sur Amazon :