Les 5 mauvaises habitudes qui détruisent votre peau

Erreur n° 2 : les bains de soleil

<strong>Erreur n° 2 : les bains de soleil</strong>© Istock

Se laisser dorer au soleil peut être très agréable. Et cette activité n’est pas sans bénéfice. Les UVB activent la synthèse de la vitamine D dans la peau. Cet élément intervient dans l’absorption du calcium et du phosphore par le tube digestif. 

Mais attention, il ne faut pas jouer les lézards toute la journée pour autant. Le soleil devient rapidement un ennemi pour notre épiderme.

Les UVA qui représentent 95% du rayonnement ultraviolet, sont responsable de "l’immediate pigment darkening". C'est-à-dire la pigmentation immédiate de la peau. Il s'agit d'une simple oxydation (assombrissement) de la mélanine déjà stockée dans les cellules épidermiques (kératinocytes). Et attention à votre peau ! Les UVA accélèrent le vieillissement de la peau et provoquent certains cancers cutanés. 

Si les UVB sont permettent l'acquisition du "vrai" bronzage protecteur, une exposition prolongée ou sans protection entraîne un épaississement de l'épiderme, des réactions allergiques pour les plus sensibles et surtout des coups de soleil. Il s’agit de véritables agressions de la peau, allant de la rougeur (érythème) à la brûlure au second degré, voire troisième degré sur les paupières supérieures. Par ailleurs, les UVB sont à l’origine de la majorité des cancers cutanés

La Ligue contre le cancer précise que 50% à 70% de cancers de la peau sont ainsi directement imputables à une surexposition à ces deux types de rayons ultraviolets. 

Les bons gestes pour protéger sa peau des méfaits du soleil

  • porter une protection “vestimentaire” : t-shirt, chapeau, lunettes de soleil ;
  • éviter l’exposition directe entre 12 et 16 heures (lorsque l’ombre portée est plus courte que soi) ;
  • appliquer une crème solaire anti UVB et anti UVA ;
  • renouveler la crème toutes les deux heures et après chaque bain ;
  • opter pour l'indice de protection 50+ pour bien protéger sa peau ;
  • augmenter l’indice de protection solaire lorsqu’on est en altitude ou sous les tropiques ;
  • se mettre à l’ombre ;
  • se rappeler que le sable, la neige et l’eau peuvent réfléchir plus de la moitié des rayons.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci au Docteur Max Santoul, auteur de "La Beauté dans la peau" aux éditions Cherche Midi.
La rédaction vous recommande sur Amazon :