La toxicité des parfums est dénoncée

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 22 Février 2005 : 01h00
Selon les résultats d'une étude menée par Greenpeace, les parfums renferment des substances potentiellement dangereuses pour la santé. L'analyse de 36 marques de parfums mondialement connus, démontrent que les eaux de toilette et les eaux de parfum contiennent des phtalates et des muscs synthétiques, des produits chimiques aux effets « extrêmement préoccupants ».
PUB

L'objectif de Greenpeace était de quantifier l'usage de deux groupes de substances chimiques, les phtalates et les muscs synthétiques, dans une sélection aléatoire de marques de parfums mondialement connus. C'est ainsi qu'un laboratoire indépendant a procédé à des analyses sur 36 marques d'eau de toilette et d'eau de parfum.

Pourquoi les phtalates ou esters de phtalates ?

Le diéthyl phtalate (DEP) est utilisé dans une large gamme de cosmétique et autres produits d'hygiène, comme solvant, véhicule des fragrances et d'autres ingrédients cosmétiques, et comme dénaturant de l'alcool. Considéré comme faiblement toxique comparativement à certains autres phtalates, le DEP est mis en cause dans certaines études récentes : modifications de l'ADN des cellules du sperme et altérations des fonctions pulmonaires.

PUB
PUB

Pourquoi les muscs synthétiques ?

Les muscs synthétiques sont des composés aromatiques industriels utilisés à la place des muscs naturels, bien plus coûteux. Ils sont incorporés dans de nombreux produits : détergents, rafraîchisseurs d'ambiance, crèmes, savons et parfums. Il en existe trois grands groupes chimiques, les muscs nitrés (dont le musc nitré ambrette est interdit en EU depuis 1995), les muscs polycycliques et les muscs macrocycliques. Ce sont des substances persistantes, qui peuvent se concentrer dans les tissus vivants. C'est ainsi que les muscs utilisés dans les parfums sont des contaminants du sang humain et du lait maternel. Mais il existe aussi de plus en plus de preuves démontrant que certains muscs interfèrent avec le système hormonal et exacerbent les effets de l'exposition à d'autres substances toxiques.

Selon les résultats de cette enquête, phtalates et muscs synthétiques sont présents dans pratiquement toutes les marques de parfums testés, à des quantités variant énormément d'une marque à l'autre. Le DEP a été identifié dans 34 des 36 parfums testés, dont les plus fortes teneurs ont été trouvées dans Eternity pour femmes de Calvin Klein, Iris Blue de Melvita, et Le Mâle de Jean-Paul Gaultier. Les deux parfums dans lesquels cette substance chimique n'a pas été détectée étaient Vanderbilt de Gloria Vanderbilt et High Speed de Bogner.Les niveaux totaux de muscs synthétiques les plus élevés ont été mesurés dans White Musk de The Body Shop, Le Mâle de Gaultier et Le baiser du Dragon de Cartier.

Selon les termes de Greenpeace, « ces résultats suggèrent que l'usage régulier de la plupart des parfums contribue de manière substantielle à l'exposition quotidienne des individus à ces substances chimiques potentiellement dangereuses et dont les conséquences à long terme demeurent inconnues ». Les produits de soin du corps, comme les parfums, que nous appliquons directement sur la peau, fournissent une voie d'exposition répétée à des doses relativement concentrées.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 22 Février 2005 : 01h00
Source : Greenpeace, " Parfum de scandale ", enquête sur la composition chimique de 36 eaux de toilette et eaux de parfum ", rapport février 2005.
PUB
PUB
A lire aussi
Phtalates : les cosmétiques favorisent le diabètePublié le 17/07/2012 - 09h21

Les phtalates, des substances chimiques reconnues comme perturbateurs endocriniens (qui modifient l’action des hormones et altèrent la fonction reproductrice), augmentent aussi le risque de développer un diabète.Or les phtalates sont encore aujourd’hui largement présents dans les produits...

Nos vêtements sont imprégnés de substances toxiquesPublié le 22/11/2012 - 16h13

Le rapport de Greenpeace intitulé « Les dessous toxiques de la mode », dénonce la présence de produits chimiques toxiques dans la plupart de nos vêtements.Déversés au fil des lavages, perturbateurs endocriniens et cancérigènes s’accumulent dans notre environnement et représentent une...

Cosmétiques : un test de détection des phtalatesPublié le 13/09/2012 - 10h10

Les phtalates, des composés utilisés comme plastifiants de synthèse, sont présents dans une multitude de produits, dont les cosmétiques. Or certains phtalates ont été reconnus comme étant toxiques. Les autorités sanitaires viennent de mettre au point un test capable de détecter 12...

Plus d'articles