Les 10 départements qui comptent le plus de tentatives de suicide

Stress, confinement, difficultés financières… l’épidémie de la covid-19 plombe fortement le moral des Français. Une situation qui inquiète fortement les professionnels de santé. Ils craignent que le pays qui déplore plus de 86 000 tentatives de suicide par an, enregistre une hausse de ces gestes désespérés.
Les 10 departements qui comptent le plus de tentatives de suicide

Environ 9 000 Français se donnent la mort tous les ans. Le nombre de séjours hospitaliers pour tentative de suicide est près de 10 fois plus élevé. En 2017, on en déplorait 86 878, soit 148 tentatives pour 100 000 habitants.

Selon les données publiées par l’Union Nationale de prévention des suicides, les femmes sont plus nombreuses à se tourner vers ce geste désespéré. Mais, il existe des disparités géographiques. En effet, certains départements enregistrent un nombre plus important de tentatives de suicides féminines. Nous vous les listons dans ce diaporama.

Plus d’anxiété et pensées suicidaires depuis l’épidémie de covid-19

Des études plus récentes révèlent un tableau inquiétant. La santé psychique des Français est mise à mal par l’épidémie. Le nombre de personnes reconnaissant souffrir d’anxiété ou d’épisodes dépressifs au cours des derniers mois a fortement augmenté pour atteindre un tiers des Français.

Santé Publique France a précisé dans son enquête CoviPrev menée du 15 au 17 mars 2021 et publiée le 6 avril 2021 : "La crise sanitaire a également un impact important sur le sommeil, la satisfaction de vie et l’augmentation des pensées suicidaires". En effet, 9% des Français ont reconnu avoir eu envie de mettre fin à leurs jours au cours de l’année contre 5% lors de la dernière enquête (2017). La prévalence de ces idées suicidaires est élevée, notamment chez les personnes en situation de précarité (emploi, finance, logement), les personnes ayant des antécédents de trouble psychologique et les jeunes (18-24 ans).

Des états généraux de la santé mentale  cet été

Le gouvernement a prévu de tenir des assises de la psychiatrie et de la santé mentale d’ici “fin juin début juillet”. La décision a été prise après la mise en garde de 5 psychiatres et psychanalystes réputés en décembre dernier. Ces derniers appelaient le gouvernement de “passer à l’action” face à la hausse de demandes de soins psychiatriques, amplifiée par la crise sanitaire. Au préalable de cet événement, une consultation recueillant la parole des patients, leurs familles, les soignants ainsi que la population générale va être organisée. 

Selon Frank Bellivier, délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie - qui s’est confié sur le projet lors d’une table ronde organisée par l’Association des journalistes de l’information sociale (Ajis) - les assises aborderont 3 axes : la prévention, l’offre de soins et les publics vulnérables (comme les jeunes).

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://www.santepubliquefrance.fr/etudes-et-enquetes/coviprev-une-enquete-pour-suivre-l-evolution-des-comportements-et-de-la-sante-mentale-pendant-l-epidemie-de-covid-19
https://www.santepubliquefrance.fr/etudes-et-enquetes/coviprev-une-enquete-pour-suivre-l-evolution-des-comportements-et-de-la-sante-mentale-pendant-l-epidemie-de-covid-19/documents/comment-evolue-la-sante-mentale-des-francais-pendant-l-epidemie-de-covid-19-resultats-de-la-vague-22-de-l-enquete-coviprev