Pensées suicidaires, sexe du 2ᵉ bébé : les révélations choc de Meghan Markle

Meghan Markle et le prince Harry se sont confiés sur leur vécu au sein de la famille royale à la célèbre intervieweuse américaine Oprah Winfrey ce 7 mars 2021. Face aux nombreuses attaques de la presse et le sentiment de solitude, la duchesse du Sussex a reconnu avoir eu des pensées suicidaires pendant sa première grossesse.
Pensees suicidaires, sexe du 2ᵉ bebe : les revelations choc de Meghan Markle

La très attendue interview confession de Meghan Markle et du prince Harry a été diffusée ce dimanche 7 mars sur CBS. Le couple qui a officiellement renoncé à ses fonctions au sein de la famille royale britannique, n’a pas caché les difficultés rencontrées lors de leur vie au Royaume-Uni

Meghan Markle a eu des pensées suicidaires 

Pendant l’entretien, Meghan Markle est revenue sur son entrée complexe dans la famille royale. Elle reconnaît que la pression médiatique et les attaques des tabloïds britanniques l’ont mis en grande difficulté. 

Seule avec Oprah Winfrey, elle a confié à la présentatrice avoir eu des idées très sombres alors qu'elle était enceinte de son premier enfant. "Je n’avais juste plus envie de vivre". Elle a poursuivi : "Je m'asseyais la nuit, et je me disais simplement : Je ne comprends pas comment tout cela est arrivé". Dans un premier temps, la maman d'Archie n’a pas osé confier son mal-être à son époux. Mais elle a fini par mettre des mots dessus. "Je savais que si je ne le disais pas, alors je le ferais. Et je ne voulais juste plus être en vie. Et c'étaient des pensées constantes, terrifiantes, réelles et très claires", a-t-elle précisé.

L’ancienne actrice américaine assure en informer aussi sa belle-famille : "Je suis allée voir la firme (surnom des membres seniors de la famille royale, NDLR) et j'ai dit que j'avais besoin d'aller quelque part pour obtenir de l'aide. J'ai dit que je ne m'étais jamais sentie comme ça avant (...) et on m'a dit que je ne pouvais pas, que ce ne serait pas bon pour la firme", a-t-elle ajouté.

Ce mal-être et le manque de soutien de leur proche ont conduit les parents d’Archie à s'éloigner de la couronne et partir vivre sur le continent américain. 

"Ma plus grande inquiétude était que l'histoire soit en train de se répéter", a confié le prince de 36 ans après avoir rejoint sa femme pendant l’interview. Il a ensuite ajouté : "je suis juste vraiment soulagé et heureux d'être assis là à vous parler avec ma femme à mes côtés. Parce que je ne peux pas commencer à imaginer ce que ça a dû être pour elle [Diana], de traverser ce processus seule toutes ces années. Ça a été incroyablement dur pour nous deux, mais au moins, nous sommes ensemble".

Une petite fille pour l’été

Si le duc et la duchesse de Sussex ont abordé des sujets compliqués comme leur santé mentale, leurs relations tendues avec les princes Charles et William, ils ont aussi évoqué un sujet plus joyeux : l'arrivée prochaine de leur second enfant.

Le couple a révélé qu'il accueillera une petite fille cet été. "Avoir un garçon, puis une fille, que peut-on demander de plus ?", réagit Harry. De son côté, Meghan Markle a assuré qu’il s’agira de leur dernier bébé. Par ailleurs, ils ont assuré être certains d’avoir pris la bonne décision pour leur famille en s’installant en Californie. 

Retrouvez les photos et des extraits de l'interview menée par Oprah Winfrey ainsi que les étapes qui ont marqué l'histoire du couple dans notre diaporama.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Interview  Oprah with Meghan and Harry: A Primetime Special, CBS, 7 mars 2021