Koh Lanta : l'ex-candidate Raphaële a perdu son bébé à 7 mois de grossesse

Publié le 01 Juillet 2019 par Sophie Raffin, journaliste santé
Raphaële, ex-candidate de Koh Lanta, vit un terrible drame. La jeune femme vient de perdre son bébé à 7 mois de grossesse. Elle a partagé sa douleur sur son compte Instragram.
© Istock

Raphaele, candidate de Koh Lanta en 2009 ainsi que l'édition Le Combat des héros de 2018, traverse une terrible épreuve. La jeune femme qui partage toutes ses aventures sur ses réseaux sociaux, a annoncé ce dimanche 30 juin 2019 avoir perdu son bébé alors qu'elle était enceinte de 7 mois.

Elle a écrit “Je ne peux trouver les mots pour décrire notre immense peine… Je t’ai porté pendant 7 mois, nous t’avons senti bouger et donner des coups, nous t’avons donné tout notre amour mais tu as rejoint un autre monde. Tu es en paix aujourd’hui auprès de toutes les personnes qui nous ont déjà quittés par le passé. Et même si j’ai ce vide en moi, si mon cœur est brisé et que je me sens morte de l’intérieur, tu continueras de vivre, gravé dans notre esprit et dans nos cœurs ! L’amour que l’on te porte ne s’arrête pas au jour de ton départ, il perdurera à jamais en nous”. Puis, elle a conclu “Notre petit Morgan, notre petit ange, notre fils, nous serons toujours auprès de toi ! Swan et moi te portons un amour inconditionnel qui ne te quittera jamais !".

L'ex-participante de la célèbre émission de TF1 de 39 ans qui s'était mariée en septembre 2018, avait annoncé cette deuxième grossesse en mars dernier. Elle est déjà la maman d'une petite fille, née d'une autre union. 

Qu'est-ce qu'une fausse couche tardive ?

On parle de fausse-couche tardive entre la 14eme et 24 semaines d'aménorrhée. Elle est beaucoup plus rare que celles du premier trimestre. Elle concerne, en effet, entre 0,5 et 1% des grossesses. Elles sont généralement dues à un problème avec le placenta comme un décollement. Cela peut également être liée à une anomalie utérine (malformation de l'utérus, présence de fibromes, béance du col utérin), une infection, un accident ou encore une béance du col. Par ailleurs, les femmes qui ont réalisé une amniocentèse voient les risques d'interruption de grossesse spontanée augmenter d'environ 1%.

Les symptômes sont des pertes de sang abondantes ainsi que des contractions. Dans certains cas, la poche des eaux peut se fissurer et entraîner une perte de liquide amniotique.

Lorsque les femmes perdent leur bébé après 6 mois de grossesse, on parle d'accouchement prématuré. Dans le cas d'une mort in utero, aucune cause ne permet d'expliquer ce drame dans 36% des cas. Lorsque les origines ont pu être déterminées, elles sont maternelles dans deux tiers des cas. Pour le tiers restant, elles sont fœtales. 

Par ailleurs, après 4 mois et demi de grossesse, les femmes en deuil doivent se préparer à une épreuve difficile. Elles doivent accoucher par voie naturelle. Des médicaments leur sont donnés pour provoquer le travail. 

Cette perte peut avoir des répercussions psychologiques importantes pour le couple. Un accompagnement psychologique leur est proposé après cette épreuve. Par ailleurs, il est conseillé à la mère de faire un bilan pour tenter de trouver la cause du drame. Connaître la raison pourrait empêcher une nouvelle perte lors de la grossesse suivante.

La rédaction vous recommande sur Amazon :