4 choses que vous ne savez pas sur la grossesse à 40 ans

Publié le 23 Mai 2019 par Anne-Sophie Glover-Bondeau, journaliste santé
Validé par : Pr Joëlle Belaïsch-Allart, chef de service de gynécologie obstétrique
De plus en plus de femmes ont un premier ou un autre enfant à 40 ans ou après. Ces grossesses comportent plus de risque surtout passés 43 ans, aussi elles demandent une surveillance accrue.
PUB
© Istock

Plus de risques pour le bébé

"A 40 ans, une grossesse se passe plutôt bien s’il y a une bonne surveillance, mais les choses sont plus compliquées à 43 ans et après 45 ans. Il s’agit de grossesse à très haut risque", introduit le Pr Joëlle Belaïsch-Allart, chef du service de gynécologie obstétrique PMA au Centre Hospitalier des Quatre Villes (Saint Cloud).

PUB

Dès 40 ans, la grossesse est plus à risque pour le bébé. "Les risques d’anomalies chromosomiques, trisomie 21, trisomie 18, sont augmentés", précise le Pr Belaïsch-Allart. La fausse couche concerne un tiers des grossesses à 40 ans et la moitié des grossesses à 45 ans.

PUB

"Les anomalies liées aux ovocytes, fausses couches et anomalies chromosomiques, sont beaucoup moins importantes lorsqu’il s’agit d’une grossesse avec un don d’ovocyte" explique cependant la spécialiste.

Autres risques pour le bébé lors de grossesses tardives : plus de prématurité, de petit poids de naissance, et, risque moins connu, une augmentation du risque de mort in-utero, surtout à partir de 39 semaines d’aménorrhée (SA).

"Ce dernier risque est significativement augmenté après 45 ans", indique le Pr Joëlle Belaïsch-Allart. "Il s’explique par le fait qu’il y a une mauvaise vascularisation utérine due au vieillissement de l’utérus, mais aussi, car les mères ont plus de risque de développer une pathologie qui peut entraîner une mort in-utero", décrit-elle.

Source : Merci au Pr Joëlle Belaïsch-Allart, chef du service de gynécologie obstétrique PMA au Centre Hospitalier des Quatre Villes (Saint Cloud)
Grossesse et accouchement après 40 ans, Joëlle Belaïsch-Allart, EMC Gynécologie obstétrique, 2017
La rédaction vous recommande sur Amazon :