Grossesse à risque : de quoi s'agit-il ?

© Istock
Les grossesses à risque sont représentées par les grossesses pour lesquelles une pathologie peut se développer et nuire à la santé de la mère ou de l'enfant. En France, une grossesse sur cinq est considérée comme à risque.
Publicité

Quelles sont les principales causes de grossesse à risque ?

Certaines grossesses sont considérées comme à risque par leur nature. Il s'agit des grossesses survenant avant l'âge de 15 ans ou après 38 ans et des grossesses multiples (gémellaires, triples. ). Les femmes ayant déjà eu une césarienne ou un accouchement prématuré sont aussi potentiellement à risque, de même que si elles sont porteuses de maladies chroniques, de pathologies hémorragiques, de diabète ou si elles sont toxicomanes. Des événements survenant pendant la grossesse peuvent aussi provoquer un danger : le diabète gestationnel, l'hypertension artérielle gravidique, la pré-éclampsie, la béance du col utérin ou la présence de contractions utérines trop fortes et trop nombreuses.

Publicité
Publicité

Que faire face à une grossesse à risque ?

Les grossesses considérées comme à risque doivent bénéficier d'une surveillance particulière et rigoureuse. Les échographies doivent être faites aussi souvent que nécessaire, ainsi que les bilans biologiques sanguins. Une amniocentèse peut être demandée. La future maman doit consulter au moindre doute si un symptôme de fausse couche ou une menace d'accouchement prématuré apparaît. Enfin, le repos doit être observé, parfois de manière très stricte, pour limiter le risque de fausse couche ou d'accouchement prématuré.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Dimanche 10 Juin 2018 : 10h01