Koh-Lanta : l'accouchement compliqué de Naoil : « ça ne s’est pas passé comme dans les films »

Naoil Tita, grande gagnante de Koh-Lanta : L’Ile des Héros en juin dernier, a accouché la semaine dernière d’un petit garçon. Depuis son compte Instagram, elle nous raconte son accouchement difficile qui ne s’est pas passé comme elle l’imaginait…
Koh-Lanta : l-accouchement complique de Naoil : « ca ne s’est pas passe comme dans les films »

Maman d’un petit garçon nommé Aylan depuis lundi 24 aout dernier, Naoil est aux anges depuis sa naissance malgré un accouchement compliqué. « L'accouchement  ne s'est pas passé comme je l'avais imaginé, comme vous avez pu le suivre dans mes dernières stories », raconte la jeune maman sur son compte Instagram mercredi dernier.

Un bébé pas bien positionné…

Après avoir eu la poche des eaux rompues, le 19 août dernier, Naoil est restée cinq jours à l’hôpital avant d’accoucher. Dans une "story" publiée sur le réseau social, la jeune maman de 39 ans se confie sur toutes les péripéties rencontrées durant l’accouchement. « J’ai testé tous les types de déclenchement possibles et imaginables pour accoucher par voie basse ». La dernière solution de recours : l’ocytocine. Ce booster d’hormone par intraveineuse, aurait dû déclencher son accouchement, mais en vain…

« Je demande la péridurale et au final, on finit par une césarienne... ». Alors que Naoil est affaiblie par les contractions, les médecins lui disent que le petit Aylan est mal positionné. La péridurale n’est donc pas envisageable... 

« Ça ne s’est pas passé comme dans les films »

D’après le récit de Naoil, la mauvaise position du bébé empêchait l’ouverture du col, d’où un accouchement plutôt long. La gagnante de Koh Lanta raconte avec les larmes aux yeux : « pour moi il n'y a pas de problème à accoucher par césarienne, mais j'avais envie de faire ça comme les films. Ça ne s'est pas passé comme dans les films (rires). Mais quand j'ai mon petit bout de chou dans les mains, j'oublie tout ! ». Malgré cette césarienne en urgence, son mari Grégory a pu rester à ses côtés et la soutenir.

Vous pouvez découvrir dans notre diaporama des clichés de Naoil à l’hôpital et de son nouveau-né ! 

Les risques d’accouchement par césarienne

Comme Naoil, près d’une femme sur cinq donne naissance à son enfant par césarienne, selon La Haute Autorité de Santé. Il s'agit d'une méthode chirurgicale courante et maitrisée, qui comporte néanmoins des risques (pour le bébé et la mère), qu’elle soit programmée ou réalisée en urgence. 

Voici les risques principaux de l'accouchement par césarienne, pour la maman :

  • Infection possible du site opéré ;
  • Risque d’hémorragie ;
  • Risque de phlébite ou d’embolie pulmonaire dans les jours suivants.

De possibles désavantages sont aussi à prendre en compte pour le bébé :

  • Il ne bénéficie pas du massage naturel de sa cage thoracique en sortant par césarienne ;
  • Il reçoit moins d’hormones de préparation qui lui permettent de se préparer à respirer et à téter ;
  • Son risque d’allergies alimentaires augmente. 

La décision pour réaliser une césarienne est prise au cas par cas, en fonction de l’état du bébé et de la mère.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.