Karl Lagerfeld : les vraies causes de sa mort révélées

Dix mois après la mort de Karl Lagerfeld, son assistant personnel et garde du corps Sébastien Jondeau révèle la vérité. Le couturier n’est pas mort d’un cancer du pancréas.
© abacapress

Pendant 20 ans, il a accompagné Karl Lagerfeld et partagé son intimité. Sébastien Jondeau a été à la fois l’assistant, le garde du corps et surtout le confident du couturier. Dix mois après la mort de l'icône de la mode, il a révélé dans une interview accordée à Paris Match qu’il n’avait pas été emporté par un cancer du pancréas

Karl Lagerfeld : il était le seul à connaître sa maladie

Karl Lagerfeld a été très discret sur sa maladie diagnostiquée en 2015. Sébastien Jondeau était la seule personne de son entourage à être au courant. Il révèle ainsi : "Karl souffrait d’un cancer de la prostate. Et non pas du pancréas, contrairement à ce que tout le monde a pu dire après".

Dans les pages du magazine, il raconte ce 5 juin 2015 où le célèbre couturier a appris qu’il était malade. “On était à Saint-Tropez. J’étais sur la plage avec un copain. Karl ne sortait pas l’après-midi, il travaillait chez lui. Il m’a envoyé un message urgent. Je l’ai rappelé dans la seconde : “J’ai un problème, je n’arrive pas à pisser.” Il m’a avoué que cela faisait déjà quelque temps”.

L’assistant a alors pris immédiatement les choses en main et cherché un médecin pour son patron. Des analyses ont été prescrites rapidement à Karl Lagerfeld, mais ce dernier ne voulait pas avoir à faire à un infirmier. Sébastien Jondeau se remémore “j’ai foncé à moto, déposé le prélèvement au centre médical de Gassin. Les résultats sont arrivés à 4 heures du matin”. Ils se sont révélés “alarmants”.

Karl Lagerfeld : un cancer de la prostate gardé secret jusqu’au bout

L’ancien garde du corps du couturier explique “On est rentrés à Paris. Jamais je ne l’avais vu si mal, si inquiet”. Malgré ses craintes et la douleur, le designer ne s’est jamais confié à une autre personne sur son cancer de la prostate. “Jusqu’au jour de sa mort, aucun de ses proches n’a été au courant”, assure-t-il. 

Karl Lagerfeld a ainsi gardé sa bataille contre la maladie secrète. Sébastien Jondeau explique “Les dernières années, il ne supportait pas que je me fasse remplacer. J’étais sous son emprise. J’étais un électron libre, mais Karl me contrôlait. Sa maladie était un sujet de discussion quotidien. On se battait pour trouver des traitements. Parfois, les nouvelles étaient bonnes, d’autres fois mauvaises. On passait par de sales moments et hop ! ça repartait. Karl l’éternel !”.

Karl Lagerfeld : “Il est mort sa main dans la mienne”

Karl Lagerfeld a finalement perdu son combat le 19 février 2019 à l'âge de 85 ans. "Il est mort sa main dans la mienne", se rappelle l’assistant de l’ancien Directeur artistique de la marque Chanel. À l’époque, de nombreuses personnes avaient avancé qu’il était décédé d’un cancer du pancréas. Les confidences de Sébastien Jondeau permettent aujourd’hui de rétablir la vérité.

Dix mois après le départ de son patron, Sébastien Jondeau n’a pas fait son deuil. Il a avoué à Paris Match qu’il faisait toujours des crises d’angoisse le soir vers 18 heures, le moment où ils avaient tous les deux l'habitude de “partir en vadrouille”.


Cancer de la prostate : les signes à connaître

Le cancer de la prostate est le plus fréquent chez l’homme. On dénombre 70.000 nouveaux cas par an en France. 

Il évolue très lentement et reste longtemps silencieux. Plusieurs signes sont à surveiller. En premier lieu les troubles urinaires :

  • Incontinence urinaire ou difficulté à retenir l’urine ;
  • Besoin fréquent d’uriner surtout la nuit ;
  • Difficulté à initier la miction ;
  • Faible débit urinaire ;
  • Brûlure ou douleur lors de la miction.

La présence de sang dans les urines ou dans le sperme, les douleurs dans le bas du dos, les hanches, le haut des cuisses ou encore plus rarement des troubles de l’érection, peuvent aussi être des symptômes de la maladie.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.