Infections urinaires : 5 conseils de médecin pour les éviter

Les cystites sont des infections des voies urinaires. Très fréquentes l’été, elles sont généralement liées à la bactérie Escherichia Coli. La rédaction E-santé vous liste les conseils des médecins de la Mayo Clinic pour réduire les risques de développer ce trouble.
Infections urinaires : 5 conseils de medecin pour les eviter

Les infections urinaires surviennent lorsque des bactéries pénètrent dans l’urètre puis remontent dans la vessie où elles se développent. Dans 9 cas sur 10, elles sont causées par l’Escherichia coli. 

Ayant un urètre plus courte, la gent féminine est particulièrement touchée par ce trouble. "Une femme sur deux présente au cours de son existence un ou plusieurs épisodes de cystite aiguë. Deux pics de fréquence sont observés : au début de l’activité sexuelle et après la ménopause", explique l’Assurance Maladie sur son site Ameli.

Les infections urinaires ont tendance à être plus fréquentes l’été. Il est vrai que cette saison réunit plusieurs facteurs favorisant la multiplication des bactéries : chaleur, transpiration, déshydratation, maillot de bain mouillé…

Cystite : quels sont les symptômes ?

Les infections urinaires provoquent de nombreux symptômes. Chez l’adulte, le tableau clinique de la cystite répertorie :

  • le besoin pressant d'uriner : le malade a l’impression de ne pas pouvoir se retenir ;
  • L’élimination de très faibles quantités d’urine à chaque fois. Ce trouble est aussi connu sous le nom pollakiurie ;
  • une sensation de brûlure ou de douleur lorsque la personne fait pipi ; 
  • une urine trouble qui dégage une odeur désagréable : parfois des traces de sang peuvent être visible dans l’urine ;
  • une sensation de poids ou des douleurs dans le bas ventre.

La personne atteinte de cystite peut aussi avoir une fièvre très modérée (moins de 38°C). Elle peut aussi avoir un sentiment de malaise. 

En revanche, lorsque l’infection est localisée à la vessie (cystite), la personne "n'a pas de douleur lombaire, elle ne frissonne pas et sa température est normale. La présence d'une fièvre est le signe d'une atteinte infectieuse rénale ou pyélonéphrite", prévient l’assurance maladie.

Il est toujours préférable de prévenir une infection plutôt que de simplement la traiter. Les cystites ne sont pas différentes. Voici les 5 conseils de la Mayo Clinic pour éviter cette maladie :

Buvez beaucoup d'eau

1/5
Infections urinaires : 5 conseils de médecin pour les éviter

La première règle pour éviter les infections urinaires est de boire de l'eau. Cela aide à garder les tissus de la vessie hydratés et en bonne santé. Par ailleurs, les liquides diluent également l'urine et diminuent la concentration de bactéries dans la vessie. 

"Certaines personnes peuvent éliminer une infection par elles-mêmes simplement en buvant des liquides. Essayez de boire au moins 50 onces, soit environ 1,5 litre, de liquide par jour pour prévenir les infections", conseille Sarah Suarez, assistante médicale en Gynécologie à La Crosse et Prairie du Chien (Wisconsin), dans un article de la Mayo Clinique.

Allez souvent uriner

2/5
Infections urinaires : 5 conseils de médecin pour les éviter

Vider régulièrement votre vessie garantit que l'urine ne reste pas dans votre vessie pendant de longues périodes.

"Étant donné que les bactéries aiment les environnements chauds et humides pour se développer, cela enlève de bonnes conditions de vie aux bactéries. Il est normal de vider votre vessie quatre à huit fois par jour", précise la spécialiste.

Urinez peu de temps après le rapport sexuel

3/5
Infections urinaires : 5 conseils de médecin pour les éviter

Les rapports sexuels peuvent aussi amener des bactéries à s'approcher ou à pénétrer dans l'urètre. "Le fait d'uriner après un ébat élimine certaines des bactéries avant qu'elles ne provoquent une infection", ajoute l'experte.

Misez sur les canneberges

4/5
Infections urinaires : 5 conseils de médecin pour les éviter

"Bien que les suppléments de canneberge n'aient pas été démontrés dans des études pour prévenir les infections des voies urinaires, il existe un mécanisme biologique raisonnable selon lequel leur utilisation pourrait être utile. Si vous souhaitez essayer cette option, envisagez un supplément de canneberge concentré en vente libre au lieu du jus de canneberge. Il offre probablement plus d'avantages et réduit le sucre supplémentaire généralement présent dans le jus", indique Sarah Suarez.

Essuyez vous d'avant en arrière aux WC

5/5
Infections urinaires : 5 conseils de médecin pour les éviter

Après avoir uriné ou avoir été à la selle, il est préférable de s'essuyer de l'avant à l'arrière. Cela aide à empêcher les bactéries de la région anale de se propager au vagin et à l'urètre.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/cystite/reconnaitre-cystite
https://www.mayoclinichealthsystem.org/hometown-health/speaking-of-health/5-tips-to-prevent-a-urinary-tract-infection