Infections urinaires : pourquoi elles peuvent vous tuer

Publié le 10 Juillet 2019 par Florence Massin, journaliste santé
Validé par : Dr Maxime Vallée, chirurgien urologue
Très fréquentes, les infections urinaires, appelées également cystites, se caractérisent par des brûlures lors des mictions et une fréquente envie d'uriner (pour de petites quantités). Bien souvent, elles se traitent facilement. Mais il arrive que les bactéries présentes remontent vers les reins et entraînent des complications graves, voire mortelles. Les diabétiques et les hommes sont aussi très à risques. Explications avec le Dr Maxime Vallée, chirurgien urologue, membre de l’AFU (association française d’urologie).
© Istock

C’est quoi une infection urinaire ?

Les infections urinaires sont fréquentes, notamment chez les femmes. Très souvent, le diagnostic se réalise suite à l’apparition brutale de certains symptômes : des brûlures mictionnelles accompagnées d’envie fréquentes, voire douloureuses, d’uriner pour de petites quantités alors que la vessie est vide, des douleurs pelviennes notamment en fin de miction et parfois une mauvaise odeur ou du sang dans les urines.

Le traitement de la cystite : “Celui-ci repose, en général, en l’absence de facteurs de risques de complications, sur une prise unique d’antibiotiques”, explique le chirurgien urologue Dr Maxime Vallée.

Les causes de cystites : la présence de bactéries, qui colonisent puis infectent la vessie. On parle alors d’infection urinaire basse ou de cystite. Mais ces bactéries peuvent remonter vers les reins et entraîner des complications, qui peuvent s’avérer graves. "Néanmoins, en l’absence de facteurs de risques de complications ou de terrain particulier, l’évolution d’une cystite vers une pyélonéphrite, même en l’absence de traitement, reste exceptionnelle. L’évolution naturelle est bien souvent spontanément favorable”.

D'où viennent les bactéries responsables d'infections urinaires ? Chez la femme, la contamination des urines est souvent liées à des bactéries provenant de la flore digestive. “Chez l’homme, les infections urinaires sont moins fréquentes, mais plus graves. Elles sont dues, dans une large majorité de cas, à un obstacle à l’écoulement de l’urine (comme une hypertrophie de la prostate). Cela entraîne une stagnation des bactéries et favorise leur prolifération, qui peut entraîner une prostatite. Par ailleurs, l’obstacle à l’écoulement des urines favorise l’hyperpression dans les voies urinaires ce qui peut également favoriser l’infection urinaire masculine.”

Source : Remerciements au Dr Maxime Vallée, chirurgien-urologue et membre de l’AFU (Association Française d’Urologie)
La rédaction vous recommande sur Amazon :