Les infections gynécologiques bénignes des plages...

Les infections vaginales bénignes sont fréquentes et toujours inconfortables. Vaginose bactérienne et mycose, quels sont leurs symptômes respectifs ? Comment les traiter ? Le point avec le Dr David Elia*.
Sommaire

Quelles sont les infections gynécologiques bénignes des plages les plus fréquentes ?

La plus fréquente des infections vaginales est la vaginose bactérienne, suivie par la mycose.

Le point sur ces deux infections gynécologiques avec le Dr David Elia*.

La vaginose bactérienne

La vaginose bactérienne est due à un germe dénommé "gardnerella vaginalis", extrêmement fréquent.

La contamination peut être sexuelle ou non (simple contact peau, eau).

Elle se caractérise par des pertes abondantes, classiquement liquides, d'une couleur gris/verdâtre, et surtout d'une odeur très particulière de poisson pourri (aussi dénommée "fish syndrome").

Cette odeur se manifeste surtout à la suite d'une réaction chimique entre les pertes et le sperme ou le sang.

C'est donc après un rapport sexuel ou pendant les règles que les femmes peuvent vraiment se rendre compte de cette odeur désagréable.

La vaginose bactérienne n'est pas grave et donne rarement d'autres symptômes que ces pertes malodorantes.

Le traitement est extrêmement simple et se présente sous la forme d'ovules ou de comprimés qui font disparaître l'infection en l'espace de quelques jours.

Le traitement du partenaire ne se fait généralement qu'en cas de récidives fréquentes car il n'est pas exclu qu'il ait quelques germes dans son urètre.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :