Infarctus : quels sont les premiers signes et comment réagir ?
© Istock

Douleur signe d'infarctus : attendre 5 à 10 minutes, pas plus !

La douleur est là depuis 5 à 10 minutes ?

Appelez un service d'urgence (112) immédiatement.

Lors de votre appel, détaillez vos symptômes et précisez éventuellement que vous présentez un ou plusieurs facteurs de risque. De cette manière, on vous enverra une ambulance avec un médecin et le matériel nécessaire à la réanimation.

Si vous êtes à risque d'infarctus et que vous ressentez ce type de douleur, n'attendez pas avant de réagir. Et ce, que vous présentiez d'autres symptômes ou pas.

Pourquoi faut-il agir vite en cas d'infarctus ?

En cas d'infarctus, chaque minute compte !

En effet, un infarctus, c'est une artère qui se bouche empêchant le sang d'affluer vers le cœur. Conséquence : le muscle cardiaque n'est plus correctement irrigué et ses cellules ne reçoivent plus l'oxygène nécessaire pour fonctionner.

Heureusement, celles-ci peuvent survivre 4 à 6 heures sans cet apport d'oxygène. Si vous êtes pris(e) en charge endéans ce délai, vous avez donc plus de chances que votre cœur récupère correctement.

PUB
PUB

Passé 6 heures, ces cellules meurent et ne peuvent plus assurer leurs fonctions musculaires.

En outre, lorsque les cellules cardiaques ne sont pas correctement oxygénées, elles peuvent être activées de manière totalement désorganisée. Résultat, le muscle cardiaque ne pompe plus correctement, la circulation s'arrête : c'est l'arrêt cardiaque (phénomène de fibrillation ventriculaire).

Dans ce cas, seule la proximité d'un défibrillateur ou d'une personne sachant faire un massage cardiaque sont salvatrices.

Publié par Elise Dubuisson, journaliste santé. le Jeudi 26 Avril 2012 : 20h33
Mis à jour par Carolina Gelitti, journaliste le Vendredi 06 Novembre 2015 : 09h34
Source : Pr Jean-Luc Vandenbossche, cardiologue au CHU St Pierre.