Impuissance masculine : plus de peur que de mal
Sommaire

Suis-je impuissant ?

Pour rassurer tout de suite la gent masculine (ou l'inquiéter, c'est selon), il faut savoir qu'il y a entre deux et trois millions de Français qui connaissent des défaillances sexuelles à des degrés très divers, occasionnellement (39% des Français) ou une fois sur deux (11% des Français), ce dernier cas étant le critère retenu pour définir une impuissance vraie.

Les causes de l'impuissance

Compte-tenu de la complexité des mécanismes responsables de l'érection, on imagine aisément la multiplicité des causes possibles. En premier lieu, il faut distinguer deux grands types d'impuissance : les impuissances d'origine psychologique et les impuissances d'origine organique.

Les facteurs psychologiques les plus fréquents sont les épisodes dépressifs, la perte de confiance en soi et les problèmes relationnels avec la partenaire. Pour mettre en évidence une cause psychologique, c'est à dire l'absence de cause organique, on pratique un enregistrement des érections nocturnes, qui normalement surviennent au cours des phases de sommeil paradoxal et ne sont pas influencées par des facteurs psychologiques. Si l'existence de ces érections est démontrée chez le patient, il s'agit bien d'une cause psychologique.

On peut alors orienter le patient vers une consultation spécialisée de psychologie ou de psychiatrie.

Dans le cas contraire, ou lorsque l'état pathologique est évident, on s'oriente vers une cause organique.

Cependant, le plus souvent, les raisons psychologiques et organiques sont associées.

A savoir : il suffit parfois de prendre à une ou deux reprises un médicament contre les troubles de l'érection (type Viagra®, Cialis® ou Levitra®) pour retrouver confiance en soi et ainsi retrouver une bonne érection.

Les causes organiques d'impuissance sont multiples et le bilan d'impuissance dépendra de l'orientation clinique vers l'une ou l'autre de ces causes :

  • hormonales, il s'agit d'un déficit en sécrétion d'hormones mâles (androgènes) ou d'un excès d'hormone hypophysaire (prolactine) ;
  • le diabète qui est la cause la plus fréquente d'impuissance organique. Il peut provoquer une altération vasculaire, neurologique, un dysfonctionnement des corps caverneux, une baisse de l'état général. Le diabète peut également être en cause par le biais des médicaments anti-diabétiques ou par des problèmes psychologiques associés ;
  • maladies générales évolutives (infarctus, cancer...) ;
  • les causes médicamenteuses sont très nombreuses (consultez la notice de vos médicaments). En général, la réapparition des érections après l'arrêt du médicament incriminé (sur recommandation du médecin) en est la preuve.
  • causes chirurgicales : certaines interventions chirurgicales peuvent entraîner des troubles de l'érection par lésions nerveuses principalement (cancer du rectum, vessie, prostate ...) ;
  • neuropathies, par atteinte d'un des niveaux de l'axe nerveux permettant l'érection, de la moelle épinière à la verge ;
  • causes artérielles, par diminution de l'afflux sanguin à la verge et aux corps caverneux. Cette cause n'est pas rare compte-tenu de la fréquence dans notre pays des maladies cardiovasculaires (artérite ...). C'est de cette manière que le tabac peut être source d'impuissance organique ;
  • l'alcoolisme est un peu particulier car il implique des phénomènes "toxiques" et des phénomènes psychologiques.
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :