Impuissance masculine : plus de peur que de mal

© Istock

Pathologie aux multiples implications psychologiques et relationnelles, l'impuissance masculine est une vraie maladie dont les mécanismes sont de mieux en mieux connus, et pour laquelle des traitements sont actuellement disponibles.

PUB

Impuissance... les mots pour le dire

L'impuissance est par définition l'impossibilité à maintenir une érection suffisante à un rapport sexuel. Attention, il ne faut pas confondre l'érection avec l'éjaculation et l'orgasme, qui sont trois éléments biens définis que l'on peut retrouver au cours de l'acte sexuel. L'impuissance concerne l'érection. Au repos, on dit que la verge est "flaccide". La flaccidité n'est donc pas l'impuissance.

PUB
PUB

Erection : comment "ça" fonctionne ?

La verge est constituée de corps érectiles, les corps caverneux, situés sur les côtés. Ces corps érectiles fonctionnent un peu comme des éponges qui se gorgent de sang sous le contrôle d'une stimulation nerveuse. De multiples petits sphincters sont disposés autour des vaisseaux sanguins des corps érectiles, provoquant une ouverture ou une fermeture de ces vaisseaux permettant aux corps caverneux d'augmenter de volume ou bien de se vider. Toutefois, cette fonction érectile ne se commande pas, il s'agit d'un réflexe neurologique indépendant de la volonté influencé par des phénomènes hormonaux et psychologiques. Pour preuve, l'existence d'érections survenant le matin au réveil sans qu'aucune stimulation d'ordre sexuel ait lieu.

Publié par Dr Renaud Guichard, chirurgien le Lundi 12 Mars 2001 : 01h00
Mis à jour le Mardi 08 Novembre 2011 : 15h22