Hémophilie : le cap de l'adolescence
Sommaire

L'importance de l'entourage dans le suivi du traitement de l'hémophilie

Les professionnels connaissent bien cette période instable de l'adolescence où les conseils peuvent être entendus comme des injonctions et les absences de conseil comme des critiques. La double contrainte est constante pour les adultes qui doivent idéalement coordonner leurs efforts. Ce n'est pas tant la conviction, que la sollicitude constante qui peut soutenir le jeune dans son engagement pour sa santé.Dans un grand nombre de cas, les adolescents restent impliqués dans leur traitement, même si l'entourage doit encore augmenter sa vigilance. Mais dans d'autres cas, la nécessité d'un allégement du traitement doit être envisagée, l'objectif devenant alors de traiter le plus tôt possible et au moindre doute. L'adolescent doit être sensibilisé à la gravité des complications auxquelles il s'expose et à l'importance de reprendre ses injections aux tout premiers signes comme une douleur débutante au niveau d'une articulation.Explications, discussions, échanges vont devenir essentiels, sans perdre de vue qu'un adolescent peut changer de point de vue à tout moment. Il faut l'accompagner, le soutenir et lui donner confiance en lui et dans l'avenir.Pour en savoir plus Association française des hémophilies : www.afh.asso.fr Société canadienne de l'hémophilie : www.hemophilia.caA lire également sur e-sante : Hémophilie : une maladie rare, essentiellement masculine

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :