Grippe A : vos questions sur le vaccin

Qui pourra bénéficier du vaccin en priorité ? Pourquoi est-il important de se faire vacciner contre la grippe A ? Faut-il avoir peur du vaccin ? Est-ce risqué pour les femmes enceintes et les enfants ? Etc. Réponses à toutes ces questions d'actualité, en s'appuyant notamment sur le livre du grand virologue, spécialiste francais du virus de la grippe, le Pr Claude Hannoun, " Mémoire d'avenir ".
PUB

Qui pourra bénéficier du vaccin contre la grippe A ?

Tout le monde pourra bénéficier du vaccin contre la grippe A . Le nombre de doses commandées par l'État sera suffisant pour vacciner tout le monde ! Mais la vaccination n'est pas obligatoire (même si elle est éthique !). Le gouvernement a estimé que 25% des Français refuseront de se faire vacciner.

En pratique, certaines personnes doivent en bénéficier en priorité, comme les professionnels de santé (et oui, qui soignera les malades si les médecins, les chirurgiens et les urgentistes sont eux-mêmes malades de la grippe ?).

PUB
PUB

5 niveaux de priorité ont été définis :

- Niveau 1 : les personnels de santé, médico-sociaux et de secours, les femmes enceintes (à partir du début du 2e trimestre), l'entourage des nourrissons de moins de 6 mois (parents, fratrie et adultes en charge de la garde) et les enfants de 6 à 23 mois avec facteurs de risque (insuffisance rénale, cardiaque ou respiratoire, maladies neurologiques graves, diabète…).

- Niveau 2 : les personnes de 2 à 64 ans qui présentent un facteur de risque (maladie chronique).

- Niveau 3 : les nourrissons de 6 à 23 mois et les sujets de plus de 65 ans ayant un facteur de risque.

- Niveau 4 : les sujets de 2 à 18 ans sans facteurs de risque.

- Niveau 5 : les personnes âgées de 19 ans et plus sans facteurs de risque.

Quand pourra-t-on se faire vacciner contre la grippe A ?

Les premières doses du vaccin contre la grippe A sont attendues fin octobre. Ensuite, les livraisons se feront au fil de leur fabrication dans les mois qui suivent. On peut globalement imaginer deux vagues de vaccination de masse, la première dès fin octobre pour les professionnels de santé et les personnes à risque (selon les niveaux de priorité), la deuxième en décembre pour les autres.

Une option avec une seule injection est à l'étude, les premiers résultats des études cliniques en cours étant prometteurs.

Publié le 21 Septembre 2009
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
Source : Claude Hannoun.
Voir + de sources
Les mémoires d'avenir. Balland, 2009 ; Haut Conseil de la Santé Publique, " Recommandations sur les priorités sanitaires d'utilisation des vaccins pandémiques dirigés contre le virus grippal A(H1N1) ", 7 septembre 2009.