Grippe aviaire : informations sur la maladie
Sommaire

Le risque d'une pandémie grippale

Pour l'instant, l'épidémie ne concerne que les animaux. Cette épizootie peut ne jamais évoluer vers une forme humaine. Rappelons que ce fut déjà le cas lors de l'épidémie de Hong Kong qui a été stoppée en 1997 par l'abattage de 1,5 million de poulets.Mais le risque existe d'une mutation du virus H5N1 vers une forme qui pourrait se transmettre d'homme à homme. Le risque de pandémie mondiale serait alors majeur. Ce fut le cas en 1917 pour la grippe espagnole qui toucha en deux ans la moitié de l'humanité avec un taux de mortalité de 2% (ce qui entraîna la mort de 30 millions de personnes…).Si les chiffres de la grippe espagnole restent imprimés dans notre esprit, le contexte est complètement différent aujourd'hui, ce qui devrait transformer le cours des événements :- les premiers cas seront vite repérés car le système d'alerte est très performant, - la surveillance des élevages et des abattages est particulièrement rigoureuse,- les limitations de circulations, l'arrêt des transports en commun, la fermeture des écoles, etc., sont déjà prévus dans le plan gouvernemental (cf. dans le département de l'Ain),- des stocks de Tamiflu®, le médicament antiviral spécifiquement adapté à la grippe, ont été constitués,- la France a déjà commandé 20 millions de doses du futur vaccin au laboratoire Sanofi-Aventis, leader en la matière.Avec un tel dispositif, les conséquences d'une pandémie touchant la France devraient être limitées.

Ce qu'il faut savoir en cas de pandémie

En cas de pandémie, ce qu'il faut savoir est simple : il existe un traitement antiviral, le Tamiflu®, qui est très efficace s'il est pris le jour même des premiers symptômes et qui est encore efficace s'il est pris le lendemain. Après, c'est trop tard.L'important c'est donc que le diagnostic soit fait rapidement et que le traitement soit délivré tout de suite. En pratique, le diagnostic se fait en deux temps : analyse des signes cliniques par un médecin qui prescrit un prélèvement nasopharyngé à la recherche du virus. Le résultat est potentiellement connu dans les 6 heures, en tout cas dans la demi-journée.Il est donc essentiel de connaître soi-même les symptômes de la grippe pour appeler le médecin sans attendre : les symptômes classiques de la grippe sont les suivants :- début brutal,- fièvre et frissons,- toux,- maux de gorge,- maux de tête,- courbatures,- fatigue.C'est le début brutal qui est le plus caractéristique de la grippe, d'où le nom (qui agrippe)…Cependant, d'autres symptômes sont à connaître car les cas de grippe aviaire que l'on a observés chez l'homme ne se sont pas tous déroulés de manière classique, en dehors de la fièvre au-dessus de 38°C qui est toujours retrouvée. Des cas de diarrhées, de vomissements, de douleurs abdominales ou thoraciques et des saignements du nez et des gencives ont été relevés. Les symptômes respiratoires ne sont donc pas obligatoires au début.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :