Grippe aviaire : le virus H5N1 et nos chiens et chats

Publié le 21 Mars 2006 à 1h00 par Anne Pensis, vétérinaire
Depuis peu, notre continent doit faire face à l'intrusion du H5N1, virus déclenchant une grippe contagieuse et mortelle chez les oiseaux. En outre, des contaminations de mammifères (chats et fouines) ont aussi été recensées récemment.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La grippe des oiseaux

Le virus H5N1 est l'un des nombreux membres que compte la famille des virus influenza. Chacun d'eux a reçu un nom en fonction des caractéristiques des protéines nommées « H » et « N » se trouvant à sa surface et possède une dangerosité et une contagiosité propres. C'est ainsi que le virus de type H5N1 est très contagieux et mortel pour les oiseaux. Depuis plusieurs années en Asie et 2005 en Europe, il se propage via les voies respiratoires et les déjections des volailles contaminées. Après avoir inhalé le virus, les oiseaux souffrent de détresse respiratoire, sinusite, écoulements oculaires, diarrhée, perte d'appétit et meurent dans la plupart des cas.

Un danger pour nos chiens et chats ?

Le virus H5N1 pénètre dans l'organisme via les voies respiratoires. Cette contamination se produit à la suite d'un contact direct avec un animal infecté ou de manière indirecte via du matériel contaminé (vêtements, moyens de transport, air …). Si le virus infecte essentiellement les oiseaux, des cas de contaminations félines ont déjà été recensés. C'est ainsi qu'en 2004, des tigres d'un zoo Thaïlandais ont contracté le virus après avoir été nourris avec des volailles contaminées par le H5N1. Dans ce zoo, aucune contamination entre tigres n'a été observée et les vétérinaires n'ont pas été infectés malgré les contacts avec les fauves malades. Depuis peu, l'Europe a aussi recensé des cas de contamination féline par le virus H5N1 en Allemagne et en Autriche. Si ces cas faisaient suite à des contacts étroits entre des chats et des volailles contaminées, la transmission du virus entre chats a aussi été observée mais seulement dans des conditions expérimentales et en présence d'une quantité très élevée de virus. A l'heure actuelle, le virus H5N1 n'a encore jamais été retrouvé chez le chien. Enfin, une fouine, un autre petit mammifère de la famille des mustélidés, a récemment été contaminée par le H5N1 en Allemagne. Du point de vue de la santé humaine, aucun cas de transmission du chat à l'homme n'a été rapporté à ce jour. Ainsi, seuls des contacts étroits et prolongés avec des volailles contaminées ont provoqué une infection chez l'humain. En effet, le H5N1 reste un virus touchant surtout les oiseaux, les mammifères n'étant que rarement contaminés.

Mesures préventives

S'il est obligatoire de tenir ses oiseaux et volailles confinés (filets ou grillages afin d'empêcher le contact avec les oiseaux sauvages), il n'en est rien pour nos chats et chiens dans les régions où le virus H5N1 n'a pas été détecté à ce jour. Dans les zones atteintes, les mesures de précautions consistent à garder les chats à l'intérieur et à tenir les chiens en laisse. Aucun vaccin n'existe pour protéger votre ami du virus H5N1. En effet, seul un vaccin pour les oiseaux a été commercialisé.Pour toute information sur la grippe aviaire, un call center a été mis en place pour la Belgique et est joignable au 0800 99 777.

Source : Source : http//www.influenza.be