La force est en vous, ou comment prévenir par votre mental ?

Les preuves s'accumulent : un bon mental contribue à prévenir Alzheimer, cancers et infarctus. Suffit-il de diminuer le stress ou existe-t-il une approche plus globale ? Les conseils du Dr Catherine Solano, co-auteur du livre « Prévenir ».
PUB

E-santé : Vous dites dans votre livre que les maladies psychiques, le stress et nos traits de personnalité hostiles nous poussent à l'infarctus, mais aussi aux cancers. Le pouvoir de notre esprit sur le corps est-il vraiment si grand ?

Dr Catherine Solano : Il est considérable. Une étude finlandaise ayant suivi 8.000 personnes pendant 17 ans a montré que les troubles mentaux augmentaient la mortalité globale de 60% chez les hommes et de 40% chez les femmes. Inversement, les centenaires sont pratiquement tous exempts de troubles psychiques Le stress est la troisième cause d'infarctus après le cholestérol. Les colères multiplient notre risque d'accident vasculaire cérébral par 14 dans les heures qui suivent Le travail de nuit, extrêmement stressant, augmente de 50% le risque de cancer du sein Les preuves s'accumulent

PUB
PUB

E-santé : En pratique, comment prévenir par le mental ?

Dr Catherine Solano : Il faut commencer par se poser trois questions simples : Suis-je sujet à :

  • des troubles psychiques (dépression, anxiété, crises de panique, phobies, etc.) ?

une personnalité à tendance négative, voire hostile ?

une difficulté particulière avec le stress ?

Dr Catherine Solano : Il faut commencer par se poser trois questions simples : Suis-je sujet à :

Publié par Claude Friedrich - Directeur de la Publication le Lundi 19 Juin 2006 : 02h00
Source : " Prévenir - Alzheimer, cancers, Infarctus et vivre en forme plus longtemps ", Drs Philippe Presles et Catherine Solano. Editions Robert Laffont, 2006.