Etats-Unis : une enfant de 5 ans paralysée après une morsure de tique

Publié par Audrey Vaugrente, journaliste santé le Mercredi 13 Juin 2018 : 09h30

Une fillette de 5 ans a développé une paralysie temporaire après avoir été mordue par une tique. La salive de l'arachnide abritait une toxine.

© Adobe Stock
PUB

La maladie de Lyme n'est pas la seule infection que peut transmettre la tique. Kailyn, 5 ans, l'a découvert à ses dépens. Cette fillette, qui vit aux Etats-Unis, s'est réveillé un matin sans la maîtrise de ses jambes. En cause, une morsure de tique.

La paralysie s'est développée le lendemain d'une sortie en plein air. En voulant sortir de son lit, la petite Kailyn a été incapable de se redresser. "Elle a essayé de se lever et de marcher, mais elle n'arrêtait pas de tomber, comme si ses jambes étaient restées endormies", explique sa mère sur Facebook.

Ce n'est qu'au moment de coiffer sa fille que Jessica Griffin a identifié la tique. Elle a alors emmené son enfant à l'hôpital. Mais pas avant de retirer l'arachnide de son cuir chevelu, et de l'emballer dans un sac surgelé.

Les médecins ont fini par identifier l'origine de cette paralysie. Il s'agit d'une toxine présente dans la salive de la tique, libérée lorsque la bête reste attachée plusieurs jours à sa proie. Retirer l'arachnide s'est avéré bénéfique : la paralysie n'a été que temporaire et Kailyn a quitté l'hôpital sur ses jambes.

Porter des vêtements longs

"La plupart des patients souffrent de fatigue et de faiblesse, un état qui évolue vers l'ataxie et la paralysie", explique deux scientifiques de la Mayo Clinic de Floride et de l'université de Louisville.

Sans traitement, cette paralysie peut s'étendre aux muscles respiratoires et s'avérer mortelle dans plus d'un cas sur dix. C'est pourquoi retirer la tique, comme l'a fait Jessica Griffin, est essentiel.

Ce type de paralysie reste, heureusement, rare. En 2006, les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) s'étonnaient d'un nombre inhabituellement élevé de cas après avoir diagnostiqué… quatre cas dans la même zone du Colorado.

PUB
PUB

Les bons gestes

Seules des mesures barrières permettent d'éviter de se faire mordre par des tiques. Lors de sorties en zone à risque (forêt, herbes hautes, etc), il est recommandé de porter des vêtements couvrants, des chaussures fermées avec des chaussettes par-dessus le pantalon, afin d'éviter que la tique ne s'infiltre sous les jambes.

Le recours à des insecticides comme le DEET s'avère aussi efficace. Mais il peut être irritant et il est contre-indiqué chez les jeunes enfants.

Après une promenade en forêt, il est recommandé de scruter soigneusement son corps à la recherche d'éventuelles tiques qui se seraient déposées au cours de la ballade. Il est possible de les retirer à l'aide d'un tire-tique, vendu en pharmacie.

PUB
PUB
A lire aussi
La maladie de Lyme en 6 questionsPublié le 21/06/2013 - 09h52

La tique est le vecteur de la borréliose, bactérie à l’origine de la maladie de Lyme chez l’homme et transmise lors d’une piqûre. Voici les bonnes questions et les bonnes réponses pour continuer à se promener dans les bois sans risquer une maladie de Lyme.

Lyme : les dessous du prochain scandale sanitaire ?Publié le 22/06/2016 - 14h52

Une promenade estivale dans les champs ou en forêt peut avoir de lourdes conséquences, parfois dramatiques. Entre des tests diagnostiques peu fiables, des traitements difficilement applicables et une infection chronique ignorée par les autorités publiques, les victimes de la borréliose de Lyme...

Plus d'articles