La dysplasie de la hanche chez le chien

Publié le 30 Mai 2005 à 2h00 par Anne Pensis, vétérinaire
La dysplasie de la hanche est responsable de l'apparition d'arthrose chez de très jeunes chiens. Plus tôt elle est diagnostiquée, plus tôt elle pourra être traitée pour assurer à votre ami une bonne qualité de vie et de longues promenades avec son maître préféré !
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Une anomalie de la hanche

La dysplasie de la hanche consiste en une anomalie du ligament qui relie le fémur au bassin. Lorsque ce ligament est anormalement lâche, le fémur n'est pas maintenu dans une position correcte par rapport au bassin. Ceci provoque un mouvement anormal du fémur, qui est responsable de l'apparition d'arthrose. Une boiterie en résulte, principalement «à froid», c'est-à-dire quand le chien se remet en mouvement après un repos. La cause de la maladie semble être héréditaire, le régime alimentaire et un excès d'exercice chez le chiot étant aussi des facteurs favorisants. Souvent, les deux hanches sont atteintes simultanément.

Les chiens concernés

Bien que plus de 42 races aient été identifiées comme « à risque » par rapport à la dysplasie de la hanche, certaines races de grands chiens semblent plus sujettes à la pathologie. Il s'agit des berger allemand, labrador, rottweiler, saint-bernard et bouvier. La boiterie apparaît en général vers l'âge de 8 à 9 mois, mais la maladie peut également passer inaperçue et se manifester plus tard. La dysplasie de la hanche est reprise dans la liste des vices rédhibitoires du chien : vous êtes donc en droit d'être remboursé par le vendeur, pour autant que le diagnostic soit posé dans les 30 jours suivant l'achat du chien. Cette condition est cependant rarement respectée : en effet, le chiot est souvent acquis juste après le sevrage, vers 2 mois, alors que les signes de la maladie ne se manifestent que plus tard !

Diagnostic radiographique

L'importance des symptômes n'est pas nécessairement liée à la gravité de la maladie. Certains chiens présentant une dysplasie sévère ne boiteront que tardivement, alors que d'autres moins gravement atteints développeront rapidement une boiterie. Néanmoins, il est possible de vérifier l'état des hanches sur une radiographie, qui peut être réalisée dès l'âge de 1 an. Elle nécessite souvent une tranquillisation, car une traction importante doit être exercée sur les membres du chien afin de visualiser correctement la position du fémur par rapport au bassin. Elle permet d'attribuer aux hanches du chien un grade exprimé par une lettre de A à E, « A » correspondant à une articulation saine et « E » témoignant du stade le plus grave de la maladie consistant en une luxation complète du fémur hors du bassin.

Traitement

Il existe plusieurs médicaments permettant d'une part de soulager la douleur du chien (anti-inflammatoires) et d'autre part de retarder l'évolution de l'arthrose en « nourrissant » les cartilages avec des médicaments appelés « chondroprotecteurs ». Récemment, des régimes spéciaux pour chiens atteints d'arthrose ont été mis sur le marché. Enfin, dans certains cas, il est nécessaire de procéder à une chirurgie. Il est notamment possible d'ôter l'extrémité du fémur, de couper le bassin en certains endroits pour le réajuster par rapport au fémur ou de poser une prothèse de hanche.