L'incontinence urinaire du chien

Publié le 17 Janvier 2005 à 1h00 par Anne Pensis, vétérinaire
Les pertes urinaires involontaires des chiens menacent leur santé et l'hygiène de la maison. La compréhension de l'origine de ces troubles permet un traitement adéquat.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Comment le chien urine-t-il ?

L'urine, produite par les reins, est conduite dans la vessie via les uretères. Elle est ensuite éliminée hors de l'organisme via l'urètre. Au fur et à mesure de sa production, l'urine est stockée dans la vessie grâce notamment à un muscle situé sur l'urètre, qui joue un rôle de sphincter empêchant la sortie de l'urine. Lorsque la vessie est suffisamment remplie, ce muscle se relâche et un muscle recouvrant la paroi de la vessie se contracte et permet sa vidange. La vidange de la vessie est commandée par plusieurs nerfs dont certains sont contrôlés volontairement, et d'autres involontairement.

Mon chien est-il incontinent ?

Le chien qui souffre d'incontinence urinaire est incapable de contrôler l'émission d'urine et perd donc cette urine de manière inconsciente. Cette incontinence ne doit pas être confondue avec d'autres troubles qui induisent des mictions anormales. En effet, un animal atteint d'une inflammation de la vessie urine fréquemment en petites quantités. Il peut alors être incapable de se retenir entre les promenades. Une émission d'urine peut aussi survenir lorsque le chien ressent un stress ou une émotion. De plus, certaines maladies rénales, hépatiques ou endocriniennes (diabète,…) induisent une augmentation de la quantité d'urine. Enfin, des troubles du comportement peuvent s'accompagner d'émissions d'urines inadéquates. Dans tous ces cas, l'émission d'urine est consciente et on ne parle donc pas d'incontinence. En pratique, l'incontinence urinaire se traduit par des gouttes tombant de la vulve ou du pénis lorsque le chien se déplace et/ou par des flaques laissées aux endroits où il s'est couché. La peau entourant la vulve de la chienne, souillée en permanence par de l'urine peut être le siège d'une inflammation.

Causes

La perte inconsciente d'urine chez le chien a plusieurs origines, dont l'origine neurologique. En effet, si les nerfs commandant le muscle permettant la vidange de la vessie n'assurent plus leur rôle, l'urine s'accumule dans la vessie. Il en découle une sortie du « trop plein » d'urine lorsque la vessie est pleine. Si c'est le sphincter qui est lésé, l'urine n'est plus retenue dans la vessie et est libérée de manière continue. L'incontinence peut être due aussi à une insuffisance hormonale chez la chienne stérilisée. De plus, les voies urinaires peuvent être le siège de tumeurs qui interfèrent avec le bon fonctionnement de la vidange. Enfin, un jeune chien souffrant d'incontinence urinaire peut être atteint d'une anomalie anatomique : les uretères débouchent dans l'urètre, l'utérus ou le vagin en lieu et place de la vessie.

Traitements

Les dysfonctionnements nerveux sont traités à l'aide de médicaments qui rendent du tonus au sphincter de l'urètre ou qui aident le muscle contracteur de la vessie à se contracter. Pour les insuffisances hormonales de la chienne stérilisée, on peut donner l'estriol, une hormone de substitution. Enfin, les défauts d'abouchement des uretères doivent être traités chirurgicalement.