Déconfinement : mon enfant doit-il porter un masque ?

Le 11 mai marquera le début du déconfinement progressif, mais également le retour des enfants à l’école. Est-il alors une bonne idée de leur mettre un masque pour les protéger du coronavirus ?
© Adobe Stock
Sommaire

Le gouvernement souhaite que la majorité des enfants reprennent le chemin de l’école, le 11 mai prochain. Avant de quitter la maison, devront-ils, en plus leur veste et leur cartable, enfiler un masque pour éviter une contamination au COVID-19 ? La question se pose.

Masque anti-projection : existe-t-il des tailles "enfant" ?

Les masques en “taille enfant” existent depuis plusieurs années. L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) précisait déjà en novembre 2013 "Il existe des références de masques chirurgicaux de petite taille, adaptés pour les enfants de 3 ans et plus".

L’organisation reconnaît, toutefois, que “la durée du port du masque et la compréhension de la nécessité de le porter dépend de son âge”. Si l'enfant est assez mature pour comprendre pourquoi il doit avoir cet objet sur lui : “il n'y a pas trop de problèmes sur l'observance de la règle". En revanche, elle précise que pour les plus jeunes : “un accompagnement est indispensable : le maintien du masque EPI (Équipement de protection individuelle comme FFP2 NDLR) ou chirurgical (si l'enfant est contagieux) sur le visage de l'enfant doit être réalisé par l'accompagnant”. 

Et si le gouvernement assure que des "dizaines de millions" de ces masques chirurgicaux “petite taille” pourront “être distribués aux enfants quand cela se justifie", la difficulté reste de le faire accepter aux plus jeunes.

La difficulté de faire porter un masque à un enfant 

Interrogé sur France Inter sur la reprise des cours prévue à partir du 11 mai prochain, le ministre de la Santé Olivier Véran a reconnu qu’il serait “très compliqué de demander à un enfant de 10 ou 11 ans qui est à l'école primaire d'aller porter un masque toute la journée, à l'intérieur, en extérieur, de jouer avec dans la cour de récré quand on va commencer à dépasser les 30 degrés”.

Il a ensuite ajouté “Je pense que pour les enfants nous devons insister sur les gestes barrières : le lavage des mains, tousser dans le coude”. Ces consignes sont, en effet, plus simples à suivre et à faire respecter par des petits. 


Port du masque : quels risques pour l’enfant ?

Le port d’un masque est contraignant, et compliqué à supporter pour les adultes… Cela sera encore plus difficile pour les petits. Ils ont déjà bien du mal à supporter un bonnet ou une écharpe l’hiver ! En effet, combien de parents passent leurs sorties hivernales à remettre les vêtements chauds à leur progéniture ? On ne va pas se mentir… Tous !

Faire porter un masque toute une journée à un enfant relèvera donc de la mission impossible quasiment. Les petits vont passer leur journée à triturer ce masque protecteur mais encombrant… Ce qui est problématique, car les coronavirus présents sur le tissu pourront facilement finir sur leurs mains. Le SARS COV-2 atteindra alors facilement ses portes d’entrée de l’organisme préférées : la bouche ou les yeux. Les enfants seront aussi susceptibles de contaminer des surfaces avec leurs menottes comme les poignées, les interrupteurs, des jouets...

De plus, le médecin Damien Mascret sur le plateau du "20 Heures" de France 2 faisait remarquer que porter un masque en dessous de deux ans est problématique "En dessous de cet âge, vous êtes gêné pour respirer, les voies aériennes sont un petit peu petites". Il a ajouté "Quand vous n'êtes pas capable vous-même d'enlever le masque, il vaut mieux se méfier".

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.