Course à pieds ou marche rapide : que choisir pour sa santé ?
Publié le 04 Mars 2016 par Magalie Le Bihan, pharmacien

Brûler des graisses avec la marche rapide : Mode d’emploi

Tout comme avec la course à pieds, on peut observer rapidement des effets sur la silhouette avec la marche sportive : tout dépend de sa vitesse et de sa fréquence cardiaque. La marche rapide se pratique à une vitesse de plus de 7 km/h, soit environ deux fois plus vite que l’allure habituelle au quotidien.

Pour perdre du gras, de nombreuses méthodes préconisent d’obtenir un rythme cardiaque durant l’effort dans une zone définie entre 60 et 70 % de sa fréquence cardiaque maximale (FCmax). Celle-ci peut s’estimer en fonction de son âge selon la formule : FCmax = 220 – âge. Ainsi, pour brûler le maximum de graisses, une personne de 35 ans devra conserver une fréquence cardiaque de 111 à 130 pulsations/minute lorsqu’elle marche.

PUB

Lorsqu’on court, le rythme cardiaque se situe plutôt à 90 % de sa FCmax : même si on dépense plus de calories, on brûle moins de graisses… On peut suivre son rythme cardiaque grâce à une montre spéciale ou un cardio-fréquencemètre présent sur toutes les machines de sport.

D’autre part, utiliser ses bras en marchant permet de faire travailler les muscles du haut du corps en même temps que les jambes. On peut aussi se servir de bâtons, comme dans la marche nordique, afin d’allonger les enjambées et de solliciter 80 % des muscles du corps, donc d’augmenter la dépense énergétique.

PUB

Les bienfaits communs à la marche et au running

A condition d’être régulier dans sa pratique, la marche rapide comme la course améliorent l’espérance de vie, en équilibrant le taux de cholestérol, en réduisant la pression artérielle et en prévenant le diabète et l’ostéoporose. On obtiendra rapidement de meilleures capacité respiratoire et circulation sanguine.

Qu’on pratique la marche ou la course à pieds, on y trouvera également une bonne échappatoire. En effet, au-delà des bienfaits sur le physique, ces deux sports permettent la sécrétion d’endorphines, hormones du bien-être, qui contribuent à diminuer le stress et à favoriser la qualité du sommeil.

D’un point de vue pratique, on peut marcher ou courir presque partout et en toute saison, soit seul soit en groupe ou même avec des amis. Le prix des équipements, dans le cadre d’une pratique de « loisirs » est sensiblement le même et plutôt raisonnable.

Source :
Greater weight loss from running than walking during a 6.2-yr prospective follow-up. Williams PT. Medicine and science in Sports and Exercise, 2013, Nov.;45(4):1530-0315.
La rédaction vous recommande sur Amazon :