Course à pieds ou marche rapide : que choisir pour sa santé ?

© Adobe Stock

Selon la Fédération Française d’Athlétisme, 19 % des français pratiquent la course à pieds régulièrement, mais la marche sportive fait elle aussi de plus en plus d’adeptes… Améliorer ses capacités cardiovasculaires, son endurance, diminuer son stress ou perdre du poids… autant de bonnes raisons pour se mettre à l’un ou l’autre de ces deux sports. Mais quels sont vraiment les avantages et les inconvénients de chacun ? Quelle activité choisir en fonction de ses propres objectifs et de ses capacités ? 

PUB

La course à pieds : pour garder la ligne

A condition d’être assidu(e) dans sa pratique, la course à pieds, ou running, est un des sports qui fait brûler le plus de calories. Par exemple, une femme de 60 kg qui court pendant 1 heure à 10 km/h dépenserait environ 600 kcal. En marche rapide (6 km/h en moyenne), elle ne brûlerait que 300 kcal par heure. Plusieurs études scientifiques ont montré que même à distance parcourue équivalente, le coureur brûlera plus de calories que le marcheur. Le running est également intéressant dans la régulation de l’appétit, en augmentant le taux d’une hormone qui supprime la sensation de faim. Ainsi, après son jogging, le coureur aura naturellement envie d’ingérer moins de calories qu’un marcheur. Autre avantage : la course à pieds demande peu de temps et est facilement intégrable dans la vie quotidienne.

PUB
PUB

Courir à jeun : intérêts et précautions

Issue de l’entraînement des marathoniens, la pratique de la course à pieds à jeun peut être utile pour perdre du poids et intéressante dans le cadre d’une préparation à des courses de haut niveau. En effet, l'organisme augmentera sa propension à convertir le tissu adipeux en énergie, ce qui entraînera une diminution de la masse grasse et habituera le corps à mobiliser ses réserves de graisse pour les utiliser comme carburant lors d’efforts prolongés. La consommation des lipides serait cinq fois plus élevée lorsqu’on court à jeun puisque les stocks de glycogène sont au plus bas. Mais cette pratique n’est pas dénuée de risques puisqu’une part importante des acides gras essentiels et des protéines, essentiels à notre santé, vont être éliminés, avec pour conséquence une fatigue plus importante à la fin de la séance. Courir au saut du lit, utile pour perdre du poids, mais à ne faire que ponctuellement et après avoir bu un grand verre d’eau pour réhydrater et réveiller le corps.

Publié le 04 Mars 2016 | Mis à jour le 04 Mars 2016
Auteurs : Magalie Le Bihan, pharmacien
Source :
Greater weight loss from running than walking during a 6.
Voir + de sources
2-yr prospective follow-up. Williams PT. Medicine and science in Sports and Exercise, 2013, Nov.;45(4):1530-0315.
La rédaction vous recommande sur Amazon :