Que risquent les pieds du joggeur ?

Nos pieds amortissent chacun de nos pas, lesquels sont particulièrement fréquents chez les personnes qui pratiquent le jogging. Quels sont les risques pour leurs pieds ? Quelle gravité, quelles solutions ?
PUB

Les champignons, ennemis des pieds

Les infections fongiques (dues à des champignons) sont fréquentes car favorisées par la macération dans les chaussures et les microtraumatismes. Les traitements reposent sur des médicaments antifongiques et des antibiotiques.

Quelques règles permettent de prévenir ces infections :

PUB
PUB
  • ne pas conserver aux pieds de chaussettes humides ;
  • choisir des chaussettes synthétiques ;
  • aérer très régulièrement les chaussures de course, l'idéal étant d'en avoir deux paires et de les alterner ;
  • se sécher soigneusement les pieds, sans oublier entre les orteils après chaque douche et chaque bain.

Les verrues plantaires

La course à pied ne favorise pas les verrues plantaires mais constitue une gêne. De plus elles sont parfois difficiles à identifier car confondues avec des callosités et des durillons qui eux sont favorisés par les microtraumatismes. De plus, des verrues plantaires peuvent pousser sur des durillons. Il faut donc bien surveiller ses pieds et consulter assez tôt. Les traitements sont classiques : kératolytiques, azote liquide, chirurgie ou laser.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 11 Septembre 2006 : 02h00
Mis à jour le Jeudi 24 Mars 2016 : 16h07
Source : Mailler-Savage E.A. et coll., J. Am. Acad. Dermatol., 55 : 290-301, 2006.