Cosmétiques : ils envoient un enfant aux urgences toutes les deux heures

Publié le 17 Juin 2019 par Sophie Raffin, journaliste santé
Mettre les produits d'entretien hors de portée des enfants, tous les parents connaissent la consigne. En revanche, nous nous méfions moins des cosmétiques présents dans nos salles de bain. Et pourtant, ils peuvent être aussi très dangereux pour les petits. Une étude américaine montre qu'ils envoient un enfant aux urgences toutes les deux heures.
© Istock

Shampoing, gel douche, lotion, maquillage, parfum... ces produits de soin font partie de notre quotidien. Nous les posons d’ailleurs sur les rebords de nos lavabos ou de nos baignoires sans vraiment réfléchir. Pourtant ce geste qui laisse ces crèmes et liquides à portée de main des enfants, peut avoir de graves conséquences.

Une étude américaine, publiée dans le Clinical Pediatrics le 17 juin 2019, révèle que 64 686 enfants de moins de 5 ans ont été pris en charge par les urgences aux États-Unis entre 2002 et 2006 pour des blessures causées par des soins de beauté. Les hôpitaux américains ont ainsi accueilli un enfant toutes les deux heures à cause de ces substances courantes.

Au cours de ces 4 années, les trois quarts des blessures et lésions sont survenues lorsque les enfants avalaient le produit (75,7%). La seconde cause d'hospitalisation était le contact avec la peau ou les yeux du petit (19,3%). Ces accidents domestiques ont le plus souvent entraîné des intoxications (86,2%) et des brûlures chimiques (13,8%).

"Lorsque vous réfléchissez à ce que les jeunes enfants voient en regardant ces produits, vous commencez à comprendre comment ces blessures peuvent survenir", a expliqué Rebecca McAdams, co-auteur de cette étude et chercheuse principale au Center de recherche sur les blessures du Nationwide Children's. "Les enfants de cet âge ne savent pas lire et ne savent donc pas ce qu’ils regardent. Ils voient une bouteille avec une étiquette colorée qui ressemble ou sent quelque chose qu’ils ont le droit de manger ou de boire. Alors, ils essaient de l’ouvrir et prennent une gorgée. Lorsque la bouteille se révèle être du dissolvant pour vernis à ongles au lieu d'un jus ou une lotion au lieu d'un yaourt, des blessures graves peuvent survenir".

Les produits de beauté les plus dangereux pour les enfants

L'étude américaine a utilisé les données recueillies pour établir le Top 3 des cosmétiques les plus dangereux pour les enfants. Les produits pour les ongles montent sur la première marche de ce podium effrayant. Ils ont été, en effet, responsables de 28,3% des blessures répertoriées. Dans cette gamme de soin, le dissolvant est le produit qui avait entraîné le plus grand nombre de visites aux urgences (17,3% des blessures).

Les crèmes et lotions pour la peau prennent la deuxième place avec 25% des cas. La troisième position revient aux parfums (12,7%).

Par ailleurs, plus de la moitié des blessures les plus graves ayant nécessité une hospitalisation avaient été causées par des soins capillaires (52,4%). Les kits défrisants et les solutions permanentes sont responsables de plus d'hospitalisations que tous les autres produits.

La scientifique ajoute "Les enfants regardent leurs parents utiliser ces objets et peuvent essayer d'imiter leur comportement. Étant donné que ces produits sont souvent stockés dans des endroits faciles d'accès et ne sont généralement pas dans des récipients sans sécurité-enfant, il est facile pour les enfants de les attraper et de les ouvrir". Elle recommande ensuite "comme ces produits ne sont pas sécurisés, il est important que les parents les rangent immédiatement après leur utilisation et les stockent en toute sécurité en hauteur et à l'abri des regards : de préférence dans un placard avec un verrou. Ces gestes simples peuvent éviter de nombreuses blessures et voyages aux urgences".

Les chercheurs conseillent également que les pédiatres abordent ce sujet avec les parents lors des visites médicales des enfants.

Les recommandations des chercheurs de l'étude :

  • il faut ranger tous les produits cosmétiques immédiatement après l'utilisation dans une armoire en hauteur et fermée à clé,
  • ne laissez jamais un produit sans surveillance,
  • il n'est jamais trop tôt pour commencer à mettre les produits dans un lieu sécurisé. Près de 60% des blessures concernaient des enfants de moins de 2 ans,
  • la boite d'origine : conservez tous les produits de soin dans leur contenant d'origine.

Des substances toxiques dans les cosmétiques

Les produits de soin contiennent de nombreuses substances toxiques. En 2017, UFC-Que Choisir avait publié une étude révélant que plusieurs ingrédients indésirables (irritants, allergènes, perturbateurs endocriniens…) avaient été détectés dans la composition de certains gels douche, dentifrices, shampoings, déodorants & autres cosmétiques.

En effet, 400 des 419 produits testés renfermaient :

  • des perturbateurs endocriniens (susceptibles de perturber le système hormonal et d’avoir notamment des effets sur le système de reproduction), comme le BHA dans des baumes pour les lèvres et une crème pour les pieds secs et abîmés. De plus des butylparabens et propylparabens étaient présents dans des soins capillaires, des lingettes, un fond de teint, un mascara, un gel douche...
  • des allergènes comme la methylisothiazolinone (MIT) et la methylchloroisothiazolinone (MCIT), avaient été retrouvés dans la composition de soins pour les pieds, les cheveux ou encore des shampoings. La p-phenylenediamine était pour sa part présente dans des colorations ;
  • du phenoxyethanol, un conservateur toxique pour le foie, retrouvé dans des crèmes pour nourrissons.
Source : Study finds personal care products send a child to the emergency room every two hours, communiqué de presse publié sur EurekAlert ! le 17 juin 2019