Contre l'impuissance : faites du sport !

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 20 Août 2003 : 02h00

Vient d'être clairement démontré que la pratique sportive permet de lutter contre les troubles de l'érection. Et ce, quel que soit l'âge !

© Istock
PUB

Les hommes qui font régulièrement du sport présentent moins de problèmes d'impuissance que les sédentaires. Ce constat provient d'une étude américaine initiée en 1986 sur plus de 30.000 hommes âgés de 53 à 90 ans. En utilisant des questionnaires sur leur hygiène de vie et leur état de santé, les auteurs de cet essai ont obtenu suffisamment de renseignements sur leur sexualité, leurs pratiques sportives, leurs consommations tabac et de médicaments. Ils formulent ainsi les quatre conclusions suivantes.

1. Tous âges confondus, 33% des hommes ont connu des troubles érectiles au cours des trois derniers mois.2. Les troubles de l'érection, qui augmentent effectivement avec l'âge, touchent 26% des hommes après 50 ans, 40% après 60 ans et 61% après 70 ans.3. La pratique sportive diminue le risque d'impuissance :

  • les hommes qui font trois heures de course à pied par semaine diminuent leur risque de trouble érectile de 30%, comparés aux sédentaires ;
  • exercer une activité physique retarde d'environ dix ans l'apparition des premiers signes d'impuissance ;
  • inversement, fumer, boire excessivement de l'alcool ou regarder la télé plus de 20 heures par semaine, accroît le risque d'impuissance.

1. Tous âges confondus, 33% des hommes ont connu des troubles érectiles au cours des trois derniers mois.2. Les troubles de l'érection, qui augmentent effectivement avec l'âge, touchent 26% des hommes après 50 ans, 40% après 60 ans et 61% après 70 ans.3. La pratique sportive diminue le risque d'impuissance :

 

Finalement, pour sa sexualité, mieux vaut se bouger au lieu de rester assis devant sa télé. Ce constat est étroitement lié avec la cause vasculaire de l'impuissance. Selon le Dr Eric Rimm, co-auteur de cette étude, les troubles de l'érection pourraient même représenter un bon indice du risque cardiovasculaire en raison des nombreux facteurs qu'ils ont en commun.

Publié par Dr Philippe Presles le Mercredi 20 Août 2003 : 02h00
Source : Rimm Eric et coll., Université Harvard, Boston, Massachusetts, août 2003.
PUB
PUB
A lire aussi
Dysfonctionnement érectile (ou impuissance sexuelle)Publié le 06/09/2001 - 00h00

Le terme " impuissance " n'est plus guère utilisé par les médecins. Ceux-ci parlent plutôt de troubles d'érection ou de dysfonctionnement érectile, expressions qui font référence à l'incapacité d'obtenir et de maintenir une érection suffisamment rigide pour avoir une activité sexuelle...

Tabac ou érection, il faut choisir !Publié le 23/04/2003 - 00h00

Globalement, les fumeurs ont deux fois plus de risque de présenter des troubles de l'érection que les non-fumeurs. Ce risque est proportionnel au nombre de cigarettes consommées par jour. Quant aux fumeurs souffrant d'hypertension, ce risque est multiplié par 27 !

Plus d'articles