Comprendre les résultats du bilan pancréatique

Publié le 08 Janvier 2019 par La Rédaction E-Santé
Le bilan pancréatique est une analyse indispensable pour diagnostiquer une maladie du pancréas. C’est aussi un examen biologique nécessaire lors du dépistage du diabète ou pour expliquer des épisodes d’hypoglycémie. Après l’analyse des résultats, un traitement parfaitement adapté peut être prescrit.
PUB
© Istock

Pancréas : une glande digestive endocrine et exocrine

Le pancréas est la deuxième plus grosse glande du corps humain. Il est situé entre les reins et l’estomac. Cette glande est dite mixte car elle a deux fonctions, à savoir : - une fonction endocrine : le pancréas synthétise le polypeptide pancréatique sécrété par certaines cellules pancréatiques et la somatostatine extraite de l’hypothalamus. Ce sont deux hormones impliquées dans la régulation de la glycémie ; - une fonction exocrine : le pancréas synthétise certaines enzymes qui dégradent les lipides, l’amidon, l’ADN et l’ARN. Ces enzymes, la lipase et l’amylase, indispensables à la fonction digestive, sont déversées dans le duodénum par le pancréas.

Quand effectuer un bilan pancréatique ?

Lorsque l’on soupçonne un dysfonctionnement du pancréas, un bilan pancréatique s’impose. Il peut aussi être souhaité en cas de problème des voies biliaires car celles-ci ont un impact sur le fonctionnement du pancréas. Ce bilan pancréatique permet d’identifier une maladie du pancréas. Il est tout aussi utile pour vérifier le fonctionnement du pancréas endocrine chez une personne diabétique. Ainsi, parmi les anomalies biologiques décelables grâce à un bilan pancréatique, on retrouve par exemple l’hyperglycémie. Le diabète et d’autres maladies, ainsi que certains médicaments prescrits aux patients souffrant d’un cancer du rein, sont autant de causes de perturbations du pancréas. C’est la raison pour laquelle un bilan pancréatique peut être souhaité par le médecin avant le commencement d’un traitement médicamenteux. D’autres bilans pancréatiques sont effectués régulièrement par la suite afin de s’assurer que le patient tolère bien son traitement.

PUB
PUB

Signification des résultats d’un bilan pancréatique

Le bilan pancréatique indique : - le taux de lipase dans le sang (lipasémie), une enzyme digestive que le pancréas sécrète. Ce taux est considéré comme normal s’il n’excède pas 60 UI/L (UI = Unités Internationales). Sachez toutefois que selon le réactif utilisé lors de l’analyse, le taux peut être jugé normal s’il est inférieur à 190 UI/L. Un taux anormalement élevé de lipase sanguin est lié à une inflammation pancréatique due à l’obstruction du canal pancréatique ; - le taux d’amylase pancréatique dans le sang (amylasémie), qui entre de façon conséquente dans la composition de la salive et du suc pancréatique. Son rôle est en partie de dégrader l’amidon en maltose qui est ensuite transformé en un sucre simple, le glucose.

Bilan pancréatique et dépistage du diabète

Lorsque le pancréas ne produit plus suffisamment d’insuline, le glucose est mal métabolisé. Cela entraîne une élévation du taux de glucose dans le sang, à l’origine du diabète, et peut entraîner des malaises hyperglycémiques ou hypoglycémiques. En présence de symptômes pouvant faire suspecter un diabète, il est indispensable d’effectuer un bilan pancréatique qui peut mettre en évidence un déficit en insuline.