Comment l’usage du smartphone déforme nos mains

© Adobe Stock

Utiliser de façon répétée son téléphone portable aurait des conséquences sur la forme des doigts et sur la santé de nos bras.

PUB

Dans la rue, dans les transports, sur votre canapé et même sur les toilettes, votre téléphone ne quitte plus le creux de votre paume. Mais ce partenaire technologique aurait des conséquences sur la forme même de vos bras et de vos doigts, révèle un article de Slate.

Une "bosse du smartphone" sur l’auriculaire

La première modification visible concerne l’auriculaire. Contrairement aux quatre autres doigts de la main, l’auriculaire n’est pas habitué à subir des pressions. Or lorsque l’on tient son smartphone dans une main, cet objet repose sur l’auriculaire et y exerce un appui. Résultat, la peau s’épaissit formant une couche cornée sur cette zone. L’équivalent en quelques sortes de la "bosse de l’écrivain", qui affecte le pouce ou le majeur des personnes qui utilisent un stylo plusieurs heures par jour. "Il est possible qu’à l’avenir, plus personne n’ait cette bosse de l’écriture et que t out le monde ait cette bosse du smartphone", avance Sonia Duprey, enseignante-chercheuse au Laboratoire de Biologie et Modélisation de la Cellule à l’ENS de Lyon interrogée par Slate.

PUB
PUB

Attention à la fatigue des nerfs

Autre modification observée chez les accros au téléphone portable : une f atigue nerveuse au niveau du coude, en particulier au niveau du nerf ulnaire. Egalement appelé nerf cubital, son trajet passe par le coude et participe à la sensibilité et à la motricité de la main. Or, utiliser un smartphone en le tenant dans une main implique de plier le coude. "La flexion prolongée du coude induit un étirement du nerf ulnaire et donc des symptômes de compressions nerveuses […] qui peut donner des douleurs ou des fourmillements temporaires voire permanents de l’annulaire et de l’auriculaire", selon le docteur Pierre Vulliet, chirurgien orthopédique à l’Hôpital européen Georges-Pompidou (Paris) dont les propos sont rapportés par Slate.

"Text-neck", tendinite et fatigue oculaire

Des effets négatifs d’un usage répété du téléphone portable ont déjà été identifiés sur d’autres parties du corps. Le "text-neck" par exemple, correspond à une raideur et à une douleur dans le cou, les épaules et parfois les bras ou la tête. Ce syndrome est déclenché par la répétition d’une mauvaise position de la tête, penchée en avant, lors de l’utilisation d’un smartphone ou d’une tablette. 

Rappelons également le risque de tendinite au niveau du pouce, sollicité plus que d’ordinaire lors de l’utilisation répétée d’un téléphone tactile, et les effets négatifs de la lumière bleue des écrans sur notre sommeil et sur notre santé oculaire. Pour le bien de nos mains, de notre cou et de nos yeux, une seule consigne donc : lever le pied sur le smartphone.

Publié le 29 Août 2018
Auteurs : Laurène Levy, journaliste santé
Source : Comment les smartphones transforment nos mains. Slate, 27 août 2018
PUB
PUB

Contenus sponsorisés