Un cocktail équivaut à un burger

© Fotolia

Afin de freiner les ardeurs des consommateurs qui ne se rendent pas compte de l’apport calorique des boissons alcoolisées, l'Association britannique de la santé publique propose des comparatifs très imagés qui devraient marquer les esprits. Ainsi, boire un cocktail équivaut en calories à engloutir un hamburger à l’apéritif. Quant à un verre de vin au déjeuner, c’est l’équivalent d’un donut.

PUB

Alcool et calories : des équivalences imagées

Si les risques de l’alcool pour la santé et la sécurité au volant ne font toujours pas suffisamment peur pour encourager à l’abstinence, passons à un autre type de culpabilité : la hantise des calories et donc de la prise de poids. L'Association britannique de la santé publique vient de franchir le pas en associant chaque boisson à une quantité de calories et à un aliment correspondant. C’est ainsi qu’un cocktail équivaut en termes de calories à engouffrer un hamburger comme amuse-gueule. Un verre de vin au déjeuner revient, quant à lui, à ajouter l’équivalent d’un donut à son menu diététique.

PUB
PUB

Autrement dit, si vous faites attention à votre ligne, chaque boisson alcoolisée consommée ruine immédiatement tous vos efforts.

Les calories de l’alcool : en chiffres

1 g d'alcool apporte 7 calories.

Par comparaison, 1 g de protéine ou 1 g de glucide fournit 4 calories et 1 g de lipide 9 calories.

Ainsi, chez les adultes qui boivent régulièrement, 10 % de leurs apports caloriques journaliers proviennent de l'alcool.

  • Une pinte de bière : 180 calories, soit une cagette de 90 fraises ou une part de gâteau au chocolat.
  • Un verre de vin : 180 calories, soit un donut.
  • Un cocktail : 450 calories soit un hamburger.

On retiendra en pratique que l’alcool contribue aussi à la progression de l’obésité. C’est pourquoi les autorités de santé britanniques plaident pour un étiquetage du nombre de calories sur les boissons alcoolisées. Selon les résultats d’une petite expérimentation menée dans un pub, les personnes qui disposaient des informations nutritionnelles sur les boissons consommaient au final 400 calories de moins que les autres par occasion.

Maintenir un poids stable, voire en perdre, passe donc nécessairement par l’abstinence, décision qui se traduira aussi par des bénéfices santé autres que pondéral (maladies cardiovasculaires, cirrhose) et en termes de sécurité (accidents…).

A lire sur e-sante : L'abus d'alcool fait-il grossir ou maigrir ?

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 04 Juillet 2017 : 10h18
Source : Francetvinfo, 31 octobre 2014.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés