Charbon végétal : l’arme absolue contre gaz et ballonnements !

Publié le 15 Octobre 2014 par Marion Garteiser, journaliste santé
Le charbon, ça se mange ? Vous ne le saviez peut-être pas, mais c’est bien le cas ! Ce n’est pas pour ses vertus nutritionnelles, mais le charbon végétal, sous une forme particulière – on parle de charbon végétal activé – peut lutter contre les ballonnements et flatulences.
PUB
© Fotolia

Le charbon végétal activé, c’est quoi ? Comment ça marche ?

Le charbon, tout le monde connaît : c’est une substance obtenue en brûlant des végétaux (souvent du bois, mais parfois d’autres choses) à l’abri de l’air. Le charbon “activé” est ensuite à nouveau brûlé, mais en présence de vapeur d’eau. Ceci crée dans le charbon une multitude de petits trous microscopiques.

La substance qui en résulte est donc très efficace pour retenir différentes substances : elles seront piégées dans les petits orifices, et resteront dans le charbon. C’est pourquoi le charbon est très souvent utilisé dans les filtres à air, ou les filtres à eau. Mais il est aussi un bon allié pour la digestion...

PUB

Compléments alimentaires et médicaments à base de charbon végétal activé : quels usages ?

Le charbon est parfois utilisé pour lutter contre les empoisonnements.

Mais dans la vie quotidienne, il est utilisé pour quelque chose de beaucoup plus fréquent, mais aussi beaucoup moins grave : les ballonnements et flatulences...

Eh oui ! Si le charbon peut retenir les substances néfastes (toxines, métaux lourds, etc.), il piège aussi les gaz excessifs qui entraînent sensations et odeurs désagréables.

PUB

Par ailleurs, on recommande aussi le charbon végétal pour d’autres choses, comme encourager les digestions paresseuses ou guérir les gastroentérites ; mais les preuves scientifiques ne sont pas au rendez-vous, c’est pourquoi les fabricants ne peuvent pas faire cette promesses sur les boîtes.

Quelques précautions à prendre quand on utilise du charbon végétal activé

  • La première est une conséquence logique de ses vertus : le charbon piège de nombreuses substances et les neutralise.

    Si c’est bénéfique dans le cas de certaines toxines, ou de gaz excessifs, c’est évidemment dangereux s’il s’agit de médicaments dont on a besoin !

    Il est donc très important de prévenir son médecin si l’on en utilise et qu’un traitement est prescrit.

  • Par ailleurs, consommer du charbon peut entraîner un ralentissement des mouvements de l’intestin.

    Evitez, donc, si vous avez une tendance à la constipation.

  • Enfin, le charbon peut colorer les selles, donc ne vous inquiétez pas si elles deviennent très foncées après que vous en ayez pris !

Femmes enceintes ou allaitantes, enfants : il n’existe pas de preuve de dangerosité du charbon végétal activé pour ces groupes fragiles, mais demandez conseil à un médecin.

Mots-clés : Charbon vegetal
Source : EU Register on nutrition and health claims, EFSA, 2014.