Césarienne : prendre un selfie de votre cicatrice vous met en danger

Publié le 12 Juillet 2019 par Sophie Raffin, journaliste santé
Que cela soit pour se rassurer ou montrer sur les réseaux sociaux les épreuves surmontées par leur corps... la nouvelle tendance parmi les mamans qui viennent de subir une césarienne, est de prendre leur cicatrice en photo. Mais les professionnels de la santé les mettent en garde : ce selfie peut mettre en péril leur guérison et leur santé.
© Istock

Une des nouvelles “tendances” parmi les jeunes mamans est de prendre en photo la cicatrice de leur récente césarienne. Le plus souvent ce selfie a pour but de comparer leur expérience avec d'autres femmes et se rassurer.

Toutefois, les sages-femmes de l'équipe The Hey Baby au sein de l’hôpital universitaire britannique de Kingston-upon-Hull, les mettent en garde. Ce geste, qui semble anodin, peut se révéler dangereux.

La coordinatrice de l'équipe, Melanie Lee partage son inquiétude dans un communiqué de l'établissement “nous sommes de plus en plus préoccupés de voir le nombre grandissant de femmes qui retirent leur pansement afin de prendre des photos et les poster sur Facebook”.

La professionnelle de la santé prévient “Les femmes qui viennent d’accoucher et celles qui ont subi une opération ont déjà plus de risque de développer des infections donc c’est essentiel que leur plaie reste couverte jusqu’à ce qu’un professionnel estime que le pansement peut être enlevé”.

Elle poursuit “nous partageons de plus en plus sur les réseaux sociaux. Et, parfois les femmes postent ces images sur leur profil juste parce qu’elles veulent savoir si leur cicatrice est normal” Elle conclut “Elles ont besoin de réaliser qu’elles augmentent les risques que la plaie s’infecte si elles enlèvent le pansement. Cela peut conduire à contracter une septicémie”.

Une septicémie, désormais baptisée le sepsis par les professionnels de la santé, est une infection bactérienne généralisée. Elle se propage dans tout l’organisme par le sang à partir d'un foyer infectieux initial. Ses symptômes sont de la fièvre, une respiration et rythme cardiaque accélérés, et une augmentation ou diminution du nombre de globules blancs du sang.

20% de césariennes en France

La communauté internationale de la santé estime depuis 1985 que le “taux idéal” de césarienne devrait être situé entre 10% et 15%. Dans l’Hexagone, le nombre d’accouchements qui se font par cette opération est d’environ 20%. Ce taux est stable depuis 2010.

La césarienne est une opération chirurgicale qui consiste à extraire le bébé de l’utérus de la mère grâce à une incision de la paroi abdominale et utérine. Elle est réalisée en urgence lorsque l’accouchement par voie basse est dangereux pour la mère ou l’enfant. L’opération peut également être programmée à l’avance si :

  • le bébé se présente dans une position pouvant être dangereuse ;
  • si le bassin de la maman est trop étroit ;
  • si le bébé est un gros ;
  • dans certains cas de grossesse à risque.

Une césarienne se fait sous anesthésie. Il s’agit soit d’une péridurale, soit d’une anesthésie générale.

La rédaction vous recommande sur Amazon :