Caroline de Monaco : son ex Ernst August de Hanovre a été interné

L’ex de Caroline de Monaco, le prince Ernst August de Hanovre a été hospitalisé dans une clinique psychiatrique pendant quelques heures, le 15 juillet 2020, après une altercation avec la police autrichienne.
© Adobe Stock
Sommaire

Selon le journal autrichien Kronen-Zeitung, l’ex de Caroline de Monaco, le prince Ernst August de Hanovre, aurait attaqué deux policiers dans son pavillon de chasse le 15 juillet 2020. Devant le comportement violent de l’homme de 66 ans, les forces de l’ordre l’ont conduit dans une clinique psychiatrique.

Ernst August de Hanovre : un comportement violent selon la police

La police a confirmé l’incident à la presse autrichienne. Elle indique que des agents se sont rendus dans la demeure de Grünau im Almtal (Autriche) après avoir reçu un appel assurant qu’un homme avait besoin d’aide immédiatement. À leur arrivée 20 minutes plus tard, les policiers et les secours ont fait face à un individu agité et très belliqueux. Selon les médias, le 3ᵉ mari de Caroline de Monaco a menacé les forces de l’ordre présentes avec un couteau.

Les autorités ont précisé "comme la personne était extrêmement agressive envers les agents, qu'elle les a agressés physiquement et que l'automutilation ne pouvait être écartée, elle a été emmenée à la clinique Vöcklabruck après un examen médical". Le médecin qui a examiné le prince héritier de la maison de Hanovre, a ordonné son admission en psychiatrie. Le spécialiste a noté un état d’agitation préoccupant. 


Le prince héritier de la maison de Hanovre a une autre version

Le père de la princesse Alexandra, la 4ᵉ enfant de Caroline de Monaco, a passé plusieurs heures dans l’établissement. Toutefois à sa sortie, il a présenté une version très différente des autorités autrichiennes dans les pages du journal Kronen Zeitung. Il reconnaît avoir appelé les secours "Je leur ai dit de se dépêcher parce que je n'allais pas bien. Mais, je ne sais pas pourquoi la police est venue".L’aristocrate assure que les agents se sont montrés violents sans raison : "un policier m'a frappé. Je pense qu'ils étaient ivres, au moins ils en donnaient l'impression. J'ai probablement reculé. J'étais halluciné". Il assure que l'un des professionnels présent l’a giflé au visage pendant l’altercation.

"Puis ils m'ont enfermé dans une ambulance. Ils ne m'ont pas laissé sortir pendant cinq heures. Ils voulaient m'emmener dans une pièce et m'endormir. Je suis resté debout toute la nuit. Je leur ai dit qu'ils ne me faisaient pas ça, je suis une personne normale. J'ai crié jusqu'à ce que je sois autorisé à sortir", explique-t-il.

À la suite de cet incident, l’ex-compagnon de Caroline de Monaco a indiqué à la presse qu’il envisageait de porter plainte contre la police. Tout à coup, devrais-je être le coupable ? Je suis innocent", a-t-il déclaré. De leur côté, les autorités autrichiennes ont indiqué envisager de lui retirer son permis de port d’armes. Le parquet de la ville de Wels a indiqué qu'Ernest-August de Hanovre allait être poursuivi pour menaces, coups et blessures et résistance à l’autorité. La justice précise que l’un des fonctionnaires a été blessé lors de l’intervention. 

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.