Cancer ORL : détecter tôt les signes évocateurs

© Istock

Les cancers des voies aérodigestives supérieures se caractérisent par des symptômes pouvant rester longtemps très discrets. Toutefois, certains signes évocateurs peuvent attirer l'attention. Il est donc important de les connaître pour dépister précocement cette maladie et faciliter sa prise en charge.

Publicité

Quels sont les facteurs de risque des cancers ORL ?

Les cancers ORL ont en commun des éléments favorisants bien connus : le tabagisme, l'alcoolisme, la mauvaise hygiène dentaire, certains états précancéreux, etc. Toutefois, dans 10 à 20% des cas, les patients ne présentent aucun de ces facteurs de risque, dont l'exemple type est le cancer de l'amygdale survenant souvent chez la femme sans aucun indice prédictif.

Publicité
Publicité

Cancer ORL : des signes évocateurs qu'il faut repérer

Certains symptômes ont été identifiés comme étant des signes d'alerte :

· une angine longue à guérir en dépit d'un traitement antibiotique et anti-inflammatoire adapté ;

· un changement de la voix (dysphonie), elle devient rauque, éteinte, trop aiguë, trop grave ou encore une fatigabilité vocale permanente ou intermittente qui persiste. L'apparition de tels signes nécessite un examen endoscopique pour établir le diagnostic ;

· des troubles de la déglutition, avec une sensation de gêne persistante lors de la déglutition associée à une douleur localisée unilatérale et à une expectoration de salive parfois mêlée de sang, doivent amener à pratiquer un examen clinique minutieux ;

· plus rarement des troubles respiratoires, avec l'apparition d'une gêne respiratoire progressive (dyspnée), dont l'origine exacte sera à déterminer (dyspnée laryngée, trachéale, bronchopulmonaire) ;

· une inflammation infectieuse des ganglions (adénopathie), nécessitant un examen précis.

 
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 19 Février 2001 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 03 Décembre 2015 : 13h05
Source : Le Quotidien de Médecin, N°6853, 9 février 2001.