Cancer du sein : un rythme circadien perturbé rendrait les tumeurs plus agressives
Sommaire

Cancer du sein : les trucs pour faire son auto palpation ?

Cancer du sein : les trucs pour faire son auto palpation ?© Istock

Selon Santé Publique France, un cancer du sein sur 10 est diagnostiqué à un stade avancé et 30% à un stade intermédiaire (extension régionale de la tumeur).  Les cas les plus avancés sont repérés plus fréquemment chez les femmes de plus de 74 ans.

Or, la prise en charge précoce de la tumeur augmente significativement les chances de survie. Il est donc important de repérer rapidement les signes inquiétants de la maladie : 

  • une boule au sein ;
  • des ganglions durs au niveau de l’aisselle ;
  • un écoulement anormal : liquide verdâtre ou sanguinolents par un des mamelons ;
  • une modification de la peau au niveau du sein ou du mamelon  (texture, couleur...) ;
  • un changement de la forme ou de la taille du sein.

Afin de remarquer ces signes d’alerte plus facilement, il est conseillé de faire une autopalpation des seins tous les mois à partir de l'âge de 20 ans. 

Compte tenu de la sensibilité renforcée de la poitrine pendant les règles, il est recommandé de faire d’effectuer cet examen deux ou trois jours après la fin des menstruations. Pour les femmes ménopausées, il suffit de le réaliser tous les mois à une date fixe.

Les étapes de l’autopalpation

  • Première étape : regardez attentivement votre buste dans une glace, bras le long du corps, puis bras levés derrière la tête. Il faut chercher une variation de forme ou de taille (distorsion, gonflement, rétraction du mamelon, rougeur, douleur, fossette, ridule, bombement à la surface de la peau…).
  • Deuxième étape : pincez délicatement chaque mamelon entre le pouce et l'index pour s’assurer qu’aucun écoulement ne survient.
  • Troisième étape : il faut palper le sein avec la pulpe de trois doigts (index, majeur et annulaire). Balayez toute la zone de la glande mammaire, soit de la clavicule au pli sous le sein puis du sternum à l'aisselle, en faisant de petits cercles de la taille d'une pièce de deux euros.

Astuce : pour être sûre d’avoir examiné toutes les zones à risque, il y a une de ces trois méthodes :

  • une spirale qui commence au mamelon et s'éloigne petit à petit ;
  • des traits verticaux parallèles, du sternum vers l'extérieur du corps ;
  • des axes partant du mamelon, comme un soleil.

Par ailleurs, dans le cadre de la prévention du cancer du sein, une mammographie de dépistage est recommandée tous les deux ans à partir de 50 ans. Elle est prise en charge par l’Assurance maladie. Il n'y a rien à avancer. 

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.