Cancer du sein : pas de déodorant après le rasage des aisselles !

L'usage des anti-transpirants et déodorants s'est répandu, et tant mieux pour le confort qu'ils apportent. Reste que ceux qui contiennent de l'aluminium quand ils sont associés au rasage des aisselles peuvent être dangereux à la longue et augmenter le risque de cancer du sein.
Publicité

Déodorants, anti-transpirants et aluminium

La plupart des déodorants - quatre sur cinq - contiennent de l'aluminium. L'aluminium est utilisé pour augmenter leur durée d'action : c'est l'effet anti-transpirant. L'effet déodorant, quant à lui, est lié au désinfectant qui compose ces produits et qui élimine les bactéries responsables des mauvaises odeurs sous les aisselles.

Publicité
Publicité

Cancer du sein et aluminium

La question de l'innocuité de l'aluminium a été régulièrement soulevée, la crainte étant que son usage soit associé à une augmentation du risque de cancer du sein. Lors des Journées pyrénéennes de gynécologie pratique de 2006, congrès de gynécologues, le Dr Gabriel André a fait un exposé permettant d'y voir enfin clair : le risque de cancer du sein est effectivement augmenté quand ces produits sont utilisés conjointement au rasage des aisselles.

Le Dr Gabriel André cite des chiffres issus d'une étude américaine de 2003 qui a suivi 437 femmes atteintes d'un cancer du sein. Celles qui n'avaient jamais utilisé de déodorant ni d'anti-transpirant, et qui ne s'étaient jamais rasé les aisselles, avaient un âge moyen de survenue du cancer du sein de 67 ans. Inversement, celles qui avaient largement utilisé des déodorants et des anti-transpirants, tout en se rasant les aisselles, avaient un âge moyen de survenue du cancer du sein de 59 ans, soit 8 années plus tôt

 
Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 13 Novembre 2006 : 01h00
Source : K G McGrath. An earlier age of breast cancer diagnosis related to more frequent use of antiperspirants/deodorants and underarm shaving. European Journal of Cancer Prevention 2003, 12:479-485; Gabriel André : Journées Pyrénéennes de Gynécologie pratique.