Adolescente aux seins précoces, risque de cancer du sein et d'obésité

© Istock

Une puberté précoce se manifestant en premier par le développement des seins serait associée à un risque accru ultérieur de cancer du sein et d'obésité.

Publicité

Ce résultat provient d'une étude ayant porté sur plus de 850 jeunes filles âgées de 9-10 ans. Suivies durant dix années, l'évolution notamment de leur poids, leur taille et leur maturation pubertaire a été enregistrée.Au terme de cette analyse, la puberté s'est manifestée par le développement des seins avant celui des poils pubiens chez environ deux tiers des jeunes filles. Les auteurs constatent chez ces dernières une masse corporelle et une masse grasse plus importantes un an avant la puberté ainsi que pendant la puberté.

Publicité
Publicité

Préalablement, un risque accru de cancer du sein avait été identifié chez les sujets ayant eu leurs premières règles prématurément. Cette même relation existe avec un indice de masse corporelle (IMC) et de masse grasse élevé. Il existerait donc un lien entre ce type de cancer, la précocité des règles et du développement des seins et le poids.

Ainsi, chez les jeunes filles qui débutent leur puberté précocement, le développement préalable des seins pourrait servir de marqueur de risque de cancer du sein. Par la suite, l'apparition de règles prématurées, ainsi qu'un IMC et une masse grasse importante constitueraient des signes secondaires.Repérer ces signes, permettrait d'identifier une population à risque, nécessitant une surveillance renforcée. Les outils actuellement disponibles permettent de guérir du cancer du sein, à condition de le diagnostiquer au plus tôt.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 25 Juin 2003 : 02h00
Source : Journal of Pediatrics, édition en ligne accélérée, juin 2003.