Cancer : des médecins alertent sur des chirurgies illégales

Publié le 05 Février 2019 à 15h01 par Mathilde Polivka, journaliste santé
Dans une tribune d'Europe 1, treize spécialistes appellent à une réorganisation majeure de la chirurgie du cancer, lors de la journée mondiale du cancer le 4 février 2019. Ils dénoncent les chirurgies illégales effectuées par des hôpitaux ou des cliniques qui n'en ont pas l'autorisation, et rappellent qu'on meurt d'une chirurgie du cancer mal exécutée. 
© Istock

Treize chirurgiens spécialisés réclament l'arrêt des chirurgies illégales du cancer  effectuées par des hôpitaux ou des cliniques qui n'en ont pas l'autorisation dans une tribune publiée sur le site d'Europe 1, lors de la journée mondiale de lutte contre le cancer le 4 février 2019.

C'est un phénomène peu connu mais qui est pourtant répandu : des milliers de patients français victimes d'un cancer  se font opérer chaque année dans des hôpitaux ou des cliniques qui n'ont pas l'autorisation de pratiquer ces chirurgies , selon une enquête d'Europe 1.  " Nous consacrons notre temps à la chirurgie des cancers, et tirons de notre expertise clinique, scientifique et pédagogique la conclusion que nous devons offrir aux femmes et aux hommes atteints de cancer une prise en charge par des chirurgiens spécialisés."

 30 opérations minimum par an pour être habilité

Effectivement, la chirurgie d'un cancer nécessite une expertise technique que seul un enseignement et un entraînement intensif et spécialisé peuvent produire. Une telle expertise ne peut se faire qu'après la pratique de nombreuses opérations. Les chirurgiens spécialisés, auteurs de cette tribune estiment qu'il faut 30 opérations minimum par an pour être habilité et déclarent sur Europe 1 : "La principale différence entre les centres autorisés à pratiquer les chirurgies de cancer et les autres, c'est le volume d'activité. La chirurgie du cancer ne s'improvise pas et pour être bon il faut en faire beaucoup."

Une question de survie

Aujourd’hui les publications scientifiques qui démontrent la différence de survie entre une chirurgie effectuée par une équipe spécialisée et une équipe non spécialisée sont nombreuses et cela dans tous les types de tumeurs solides. Les auteurs de la tribune révèlent sur Europe 1 : "Les chances de survivre au cancer sont bien supérieures lorsque l’on est pris en charge par des équipes spécialisées."

La chirurgie d'un cancer ne peut être parfaitement exécutée que si l'opérateur connaît et comprend la maladie de son patient. Effectivement aujourd'hui, par exemple, on ne parle plus d'un cancer du sein  mais de multiples sous-types de cancers du sein. La connaissance développée de ces maladies a révélé une très grande complexité et une très grande diversité, ce qui amène a un exercice chirurgical spécialisé exclusivement consacré à ces maladies.

Liste accessible des établissements autorisés à traiter les cancers

Une loi plus stricte est actuellement en cours d'élaboration, la situation devrait donc changer en 2019.Europe 1 révèle que la loi de financement de la sécurité sociale prévoit que ces établissements qui pratiquent illégalement les chirurgies du cancer soient sanctionnées. En attendant que la loi change, les malades ou leurs proches peuvent se renseigner sur le site Internet de l'Institut National du Cancer  (INCA). "Il y a une carte de France, vous indiquez votre département et votre type de cancer, et cela vous donne la liste des établissements autorisés à les traiter. Si celui dans lequel vous allez être pris en charge n'y figure pas, il est urgent de changer d’hôpital ou de clinique"  informe Europe 1.

Les chirurgiens spécialistent explique : " Nous consacrons notre temps à la chirurgie des cancers, et tirons de notre expertise clinique, scientifique et pédagogique la conclusion que nous devons offrir aux femmes et aux hommes atteints de cancer une prise en charge par des chirurgiens spécialisés."

La rédaction vous recommande sur Amazon :