Cancer de l’ovaire : 9 facteurs de risque à connaître

Le cancer de l’ovaire n’est pas le plus fréquent. Les symptômes restent silencieux longtemps, entrainant souvent un diagnostic tardif. Mais quelles sont les habitudes et caractéristiques individuelles qui peuvent vous mettre à risque ?
Cancer de l’ovaire : 9 facteurs de risque a connaitre

Selon les estimations des professionnels, 5 320 nouveaux cas de cancers de l’ovaire ont été diagnostiqués en 2020. Ce qui en fait la 9e cause de tumeurs malignes chez la gent féminine. En revanche, avec 3 935 décès, il est la 5e cause de mortalité par cancer.

Le pronostic de cette maladie est souvent défavorable, car ses symptômes apparaissent très progressivement et le diagnostic est alors posé souvent à un stade avancé.

Cancer de l’ovaire : quels sont les signes inquiétants ?

Il existe plusieurs types de cancer ovarien. Le plus fréquent est la tumeur épithéliale (90% des cas). Elle touche la surface externe de l’ovaire, appelée épithélium.

Dans les 10% de cas restants, les tumeurs sont dites non épithéliales. Elles se développent alors soit au niveau des cellules folliculaires (celles qui se transforment en ovules) soit des cellules du stroma (celles qui se trouvent entre les cellules folliculaires).

Si le cancer est réputé silencieux, certains symptômes peuvent être révélateurs : 

  • des maux de ventre ;
  • une gêne abdominale ;
  • une constipation chronique ;
  • un besoin d’uriner fréquemment ;
  • des douleurs pendant les relations sexuelles ;
  • des troubles des règles ou des saignements génitaux anormaux ;
  • une perte de poids massive et rapide ;
  • une perte d’appétit ;
  • des nausées
  • une fatigue intense.

"Aucun de ces symptômes n’est spécifique ; ils peuvent être provoqués par une autre maladie, bénigne, de nature gynécologique ou non. Aussi, lorsqu’une ou plusieurs de ces manifestations apparaissent et persistent sans explication, il est recommandé de consulter son médecin. Un examen clinique, complété par d’éventuels examens biologiques ou d’imagerie, permettra d’orienter le diagnostic", prévient la fondation pour la recherche sur le cancer sur son site internet.

Il faut également être vigilant aux facteurs qui augmentent les risques de développer une tumeur cancéreuse aux ovaires. En effet, plusieurs éléments personnels, environnementaux ou comportementaux ont été identifiés.

La surcharge pondérale et l’obésité

1/9
Cancer de l’ovaire : 9 facteurs de risque à connaître

Avoir un indice corporel supérieur à 25 est associé à un risque accru de cancer de l'ovaire.

L’absence de grossesse

2/9
Cancer de l’ovaire : 9 facteurs de risque à connaître

Les femmes qui n'ont pas eu d'enfant font face à un risque accru de tumeur cancéreuse aux ovaires. En effet, les estrogènes diminuent fortement pendant la grossesse et l’allaitement, or cette hormone augmenterait les risques.

La précocité des règles

3/9
Cancer de l’ovaire : 9 facteurs de risque à connaître

Les femmes qui ont été réglées avant l'âge de 12 ans ont plus de risques de cancer de l'ovaire en raison d'une exposition plus longue aux estrogènes.

Une ménopause tardive

4/9
Cancer de l’ovaire : 9 facteurs de risque à connaître

Les femmes ménopausées après 50 ans ont plus de risque d'avoir un cancer de l'ovaire selon les études.

Voir la suite du diaporama

Un traitement hormonal substitutif prolongé

5/9
Cancer de l’ovaire : 9 facteurs de risque à connaître

La prise d'un traitement hormonal substitutif (THS) de la ménopause pendant plusieurs années a été associé à une hausse des risques de cancer de l'ovaire.

"Les THS sont désormais prescrits au cas par cas, selon le profil et les symptômes de la patiente, et pour une durée inférieure à 5 ans", explique la Fondation pour la recherche sur le cancer.

L'âge

6/9
Cancer de l’ovaire : 9 facteurs de risque à connaître

Comme de nombreux cancers, le risque de développer une tumeur cancéreuse à un ovaire augmente avec l'âge. La majorité des cas sont diagnostiqués après 65 ans.

Les gènes

7/9
Cancer de l’ovaire : 9 facteurs de risque à connaître

La présence d’une anomalie génétique héréditaire telle qu’une mutation des gènesBRCA 1 ou 2 augmente le risque d'avoir un cancer de l'ovaire.

"Dix pour cent des cancers de l’ovaire surviennent chez des femmes qui présentent une prédisposition génétique, en général avant l’âge de 60 ans" ajoute le Vidal sur son site internet.

Le tabac

8/9
Cancer de l’ovaire : 9 facteurs de risque à connaître

Les femmes qui fument ont plus de risques de développer un cancer de l'ovaire.

L'exposition à l’amiante

9/9
Cancer de l’ovaire : 9 facteurs de risque à connaître

Plusieurs études ont montré un lien entre une exposition professionnelle ou environnementale à l'amiante et le cancer de l'ovaire.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Cancer de l'ovaire
Source : https://www.vidal.fr/maladies/cancers/cancer-ovaire/facteurs-risque.html
https://www.fondation-arc.org/cancer/cancer-ovaire