Comment diagnostiquer tôt un cancer de l'ovaire ?

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 08 Novembre 2005 : 01h00
Diagnostiqué tôt le cancer de l'ovaire est de bon pronostic. Comment découvrir à temps ce cancer ? Plusieurs cas de figure sont possibles.
PUB

Cancer de l'ovaire, un dépistage trop tardif

En matière de dépistage, on parle souvent des cancers du sein, du côlon et de la prostate, mais assez peu du cancer de l'ovaire. Pourtant, on en diagnostique 4.500 par an en France et on déplore 3.500 décès annuels. Pourquoi un si mauvais score de survie ? Parce que le cancer de l'ovaire est trop souvent diagnostiqué trop tard. C'est terrible car, découvert au stade 1, quand il est limité à l'ovaire lui-même, le taux de survie est de 75%. Mais en cas de métastases, ce taux chute à 10%...

PUB
PUB

Diagnostic du cancer de l'ovaire : une échographie pelvienne au moindre doute

Les signes du cancer de l'ovaire sont plutôt discrets et peu évocateurs : gonflement de l'abdomen (qui n'en a pas ?), augmentation du tour de taille, douleur pelvienne, envie d'uriner avec urgence. Mais au moindre doute, il ne faut pas craindre d'en parler à son médecin pour qu'une échographie pelvienne puisse être proposée.

Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 08 Novembre 2005 : 01h00
PUB
PUB
A lire aussi
Angelina Jolie a toujours une belle poitrinePublié le 27/06/2013 - 08h26

En annonçant qu’elle s’était fait enlever les deux glandes mammaires (mastectomie bilatérale) afin de se prémunir d’un risque génétique élevé de faire un cancer du sein, Angelina Jolie a voulu nous faire passer un message : c’est à nous de décider pour notre santé. Et enchoisissant de faire cette opération « à froid », en dehors de toute maladie déclarée, elle a pu bénéficier du meilleur de la chirurgie pour sa reconstruction mammaire. C’est pour cela que je peux affirmer qu’Angelina Jolie a toujours une belle poitrine. Mais à sa place...

Le cancer de l'ovaire en 3 pointsPublié le 22/12/2008 - 00h00

Relativement peu fréquent, le cancer de l'ovaire se situe au 4e rang des cancers gynécologiques. Souvent, il est découvert tardivement car il se développe lentement et sans symptôme spécifique. C'est alors qu'il peut être de mauvais pronostic, d'où la nécessité d'une surveillance...

Plus d'articles