Comment diagnostiquer tôt un cancer de l'ovaire ?

Publié le 08 Novembre 2005 à 1h00 par Dr Philippe Presles
Diagnostiqué tôt le cancer de l'ovaire est de bon pronostic. Comment découvrir à temps ce cancer ? Plusieurs cas de figure sont possibles.

Cancer de l'ovaire, un dépistage trop tardif

En matière de dépistage, on parle souvent des cancers du sein, du côlon et de la prostate, mais assez peu du cancer de l'ovaire. Pourtant, on en diagnostique 4.500 par an en France et on déplore 3.500 décès annuels. Pourquoi un si mauvais score de survie ? Parce que le cancer de l'ovaire est trop souvent diagnostiqué trop tard. C'est terrible car, découvert au stade 1, quand il est limité à l'ovaire lui-même, le taux de survie est de 75%. Mais en cas de métastases, ce taux chute à 10%...

Diagnostic du cancer de l'ovaire : une échographie pelvienne au moindre doute

Les signes du cancer de l'ovaire sont plutôt discrets et peu évocateurs : gonflement de l'abdomen (qui n'en a pas ?), augmentation du tour de taille, douleur pelvienne, envie d'uriner avec urgence. Mais au moindre doute, il ne faut pas craindre d'en parler à son médecin pour qu'une échographie pelvienne puisse être proposée.