Bactérie mangeuse de chair : elle a failli perdre sa main à cause d'une manucure

De jolis ongles colorés sont un des symboles de la féminité. Mais cette fantaisie peut coûter cher. Une femme a failli perdre une main après avoir attrapé une Bactérie mangeuse de chair en s’offrant une manucure dans une onglerie.
© Istock

En début d’année, Jayne Sharpe s’est offert une pause beauté dans un salon de manucure. Tandis qu’on s’occupait de ses ongles, elle a senti une petite piqûre. Le soin s'est ensuite poursuivi sans aucun autre incident.

Mais deux heures plus tard, l’Américaine a commencé à se sentir mal, comme si elle avait la grippe. En même temps, son pouce a gonflé.

Une heure de plus, il aurait été trop tard

Inquiète, la femme qui habite dans le Tennessee, a appelé sa fille infirmière. Face à ces symptômes étranges, elle lui a dit d’aller voir son médecin. L’assistante du praticien a alors marqué le gonflement afin de suivre son évolution.

Mais pas besoin de trait rouge pour voir l’évolution inquiétante de son infection. Elle était arrivée au-dessus du coude le lendemain. Elle a alors été envoyée aux urgences. C’est là qu’elle a appris qu’elle avait été infectée par une bactérie mangeuse de chair.

La dentiste retraitée se rappelle “les médecins ont dit que si j’avais attendu une heure de plus, la situation aurait été mauvaise”. Elle ajoute “j’ai alors pensé à l’homme mort en Floride en 48 heures à cause d’une bactérie mangeuse de chair”.

Plusieurs interventions pour sauver sa main

Jayne Sharpe a dû subir 3 opérations dans deux hôpitaux différents pour sauver sa main. Aujourd’hui, elle est sortie d’affaires. Toutefois, elle ressent encore des engourdissements dans son pouce et les deux doigts adjacents. Elle a expliqué aux médias américains : "Cela me rappelle toute la journée l'épreuve que j'ai traversée (mais) je suis reconnaissant d'être en vie".

La femme a entamé des poursuites contre le salon. Une inspection par les autorités concernées a été menée le lendemain de l’incident. Les agents n’ont découvert aucune infraction sanitaire.

Mais Jayne Sharpe assure "les règles en vigueur pour les manucures après une blessure par piqûre n'ont pas été suivies". Elle appelle ainsi toutes les fans de jolis ongles à bien se renseigner sur les salons fréquentés et surtout s’informer sur les signes de cette grave maladie.


La fasciite nécrosante : les signes

La fasciite nécrosante, plus connue sous le nom “bactérie mangeuse de chair”, est provoqué par le streptocoque du groupe A ou encore d'autres bactéries telles que Vibrio vulnificus, Clostridium perfringens ou Bacteroides fragilis.

Les symptômes de l’infection 

Les signes d’une infection due à des bactéries mangeuses sont :

  • des rougeurs sur la peau qui, se propagent rapidement.
  • une zone enflée
  • une douleur intense
  • de la fièvre

Lorsque l’infection progresse des cloques et plaques noires (premiers signes de nécrose) apparaissent. Les patients peuvent aussi avoir des vertiges, des diarrhées ou des nausées.

La fasciite nécrosante peut également d’entraîner une septicémie et une défaillance d’organe. L’issue est fatale dans 20 à 30% des cas. Le décès peut survenir en moins de 24 heures pour les cas les plus graves. C’est pourquoi, la maladie doit être diagnostiquée et traitée le plus rapidement possible.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.