AVC : les départements où les femmes sont les plus touchées

En France, on dénombre plus de 140 000 accidents vasculaires cérébraux (AVC), soit un toutes les quatre minutes. La gent féminine est loin d’être épargnée. Il s’agit de la première cause de mortalité chez les femmes. Aperçu des départements où elles sont les plus touchées par cette urgence médicale
AVC : les departements ou les femmes sont les plus touchees

Le Bulletin épidémiologique hebdomadaire publié en 21 février 2017 par Santé Publique France révélait que les AVC sont la première cause de décès chez les Françaises. Les femmes entre 45 et 64 ans sont les plus à risque. Découvrez dans notre diaporama les départements où la gent féminine est la plus frappée par cette urgence médicale.

L’AVC suscite une crainte importante 

Lors d’un AVC, une région cérébrale se trouve privée de sang en raison de l’obstruction ou de la rupture d’un vaisseau du cerveau. Il s’agit d’une urgence médicale, car elle peut provoquer des dommages irréversibles, voire le décès. Et ce trouble inquiète les Français. Une étude de Santé publique France révélait en 2019 que 53% de la population reconnaissait craindre l’AVC, en particulier les femmes (58%).

Toutefois, la pathologie reste assez méconnue. Plus de 40% des personnes interrogées pensaient qu’elle affectait uniquement le cœur, ou à la fois le cœur et le cerveau. De plus, un sondé sur cinq ne savait pas que l’AVC pouvait survenir à tout âge et un sur deux ignorait qu’il existait des traitements efficaces.

Accidents vasculaires cérébraux : les signes d'alerte

Plus un accident vasculaire cérébral est pris en charge rapidement, plus les chances de survie et l’absence de séquelles importantes sont élevées. Il est donc important de connaître les symptômes d’alerte. Ils sont très divers, car ils dépendent de la région du cerveau touchée. Toutefois, certains sont fréquents : 

  • une faiblesse musculaire ou paralysie d’un ou de plusieurs membres ou du visage, généralement d’un seul côté du corps (ce que l’on appelle hémiplégie) ;
  • une perte de sensibilité ou engourdissement d’un ou de plusieurs membres ou d’une partie du visage ;
  • un mal de tête brutal et inhabituel ;
  • des troubles visuels : perte vision ou d’une partie du champ visuel, vue double... ;
  • une difficulté à parler : elle peut être due à des problèmes d’articulation, à trouver ses mots ou l'utilisation de mots intelligibles... ;
  • des troubles de l’équilibre ou de la coordination des membres ;
  • un trouble de la vigilance pouvant aller jusqu’au coma.

Selon les données 2019 publiées par Santé Publique France dans Geodes, 81,9 femmes pour 100 000 habitants sont hospitalisées pour un AVC en moyenne dans l'Hexagone. Toutefois, certains départements présentent des taux beaucoup plus importants. Zoom dans notre diaporama.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Accidents vasculaire cérébral, Inserm 13 mai 2019 https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/accident-vasculaire-cerebral-avc
Taux standardisés des patients hospitalisés pour un AVC, Femme, 2019, GEODES https://geodes.santepubliquefrance.fr/#c=indicator&f=2&i=cardio_avc.avc_txstd&s=2019&t=a01&view=map2
Connaissance de l'AVC et ses symptômes en France en 2019, BEH 2020 Santé Publique France