Facultés cérébrales : dopées par la sieste et la grasse matinée !

Publié le 19 Août 2002 à 2h00 par Dr Philippe Presles
La grasse matinée favorise la mémorisation, tandis que la sieste dope nos performances cérébrales.
© Adobe Stock

Deux études américaines démontrent les bienfaits respectifs de la sieste et de la grasse matinée. Cumuler les deux serait donc l'idéal.Selon les résultats d'une première analyse, les capacités d'apprentissage de tâches d'habileté motrice sont améliorées de 20% chez les sujets s'adonnant à la grasse matinée, comparé aux lève-tôt. Les implications sont particulièrement importantes pour l'acquisition de certaines activités : instruments de musique, sports et mouvements artistiques comme la danse. Selon les chercheurs, l'entraînement à ces pratiques se consoliderait dans notre mémoire durant les dernières heures de la nuit, particulièrement pendant la période de rêve du petit matin, dont sont privés les lève-tôt. Le deuxième essai, faisant l'éloge de la sieste, démontre qu'un petit somme d'au moins une demi-heure à la mi-journée augmente les performances pour le reste de la journée, en effaçant les signes de fatigue.

De quoi faire réfléchir les petits dormeurs et rassurer les grands !

Source : Neuron, 3 juillet 2002. Natures Neurosciences, juillet 2002.