7 raisons qui expliquent des douleurs au sein
Publié le 03 Septembre 2018 à 12h58 par Florence Massin, journaliste santé
Validé par : Dr Elisabeth Paganelli, Gynécologue médicale

Les douleurs liées au cycle menstruel

"Les règles, mais aussi toutes les périodes comme la puberté, les grossesses peuvent entraîner des douleurs au niveau des seins", explique le Dr Paganelli.

Pourquoi : la fluctuation des hormones, oestrogène et progestérone, rythmée par les périodes de la vie et les cycles menstruels peuvent rendre les seins sensibles, enflés, voire douloureux. Lors des règles, ces douleurs concernent les deux seins et apparaissent souvent lors de la deuxième partie du cycle, après l’ovulation

Des femmes plus sensibles que d’autres : certaines femmes (environ une femme sur deux entre 20 et 50 ans) présentent un tissu mammaire grumeleux ou fibrokystique. Ce tissu est très sensible aux changements hormonaux .

L’allaitement

Après l’accouchement, la montée laiteuse est douloureuse.

Pourquoi : "il peut y avoir des engorgements, des lymphagites*, des abcès au sein lors de l’allaitement", explique le Dr Paganelli.

Que faire : consultez rapidement votre médecin traitant ou gynécologue. Un bilan d’imagerie permettra d’éliminer une pathologie tumorale pendant l’allaitement.

*Une lymphangite se caractérise par l'inflammation des vaisseaux lymphatiques.

La présence de kystes mammaires

Le kyste mammaire est une grosseur remplie de liquide se formant à l’intérieur du sein. "Il est habituellement bénin et peut entraîner des douleurs dans cette zone", explique le Dr Paganelli.

Quand consulter : la douleur mammaire est rarement un symptôme du cancer du sein. Il est cependant important de consulter en cas de boule au sein, d’écoulement mammaire (liquide, sang…), d’inflammation ou de modification de la peau (gonflement, rougeur, petits trous, rétraction…).

La prise de certains médicaments

Lesquels : "les contraceptifs qu’ils soient oraux ou non, les stérilets hormonaux, les traitements pour la fertilité, les neuroleptiques en psychiatrie peuvent entraîner des douleurs mammaires", explique le Dr Paganelli.

Pourquoi : tout médicament qui modifie les taux d’hormones du corps peut entraîner comme effet secondaire des douleurs aux seins, ainsi qu’une plus grande sensibilité et des gonflements.

Que faire : si cela devient inconfortable, parlez-en avec votre médecin traitant ou gynécologue.

La forme du soutien-gorge

La forme et la structure de votre soutien-gorge peuvent provoquer des douleurs mammaires.

Pourquoi : des tissus qui frottent, une baleine qui s’enfonce dans la chair pendant des heures, nombreuses sont les femmes qui ne porteraient pas la bonne taille, ni la forme qui leur conviendraient. "C’est une des causes courantes de douleurs au niveau des seins", explique le Dr Paganelli.

Que faire : faites un tour dans un magasin de lingerie et prenez le temps de vous trouver un soutien-gorge confortable et de la bonne taille.

Des infections

Un abcès au sein avec du pus dans un ou plusieurs canaux conduit à des douleurs.

En plus : une infection se caractérise par des rougeurs, une sensibilité, de la fièvre, mais aussi du pus, du sang, un liquide coloré qui s’écoule des mamelons.

Que faire :"consultez en urgence votre médecin traitant ou gynécologue pour entamer un traitement et un bilan d’imagerie pour éliminer toute lésion suspecte du sein", explique le Dr Paganelli.

Un excès d’exercice physique

Après un entraînement sportif intense, surtout si vous venez de reprendre une activité physique, vous pouvez avoir la sensation que vos seins vous font souffrir.

Pourquoi : "ce sont les muscles pectoraux qui se trouvent sous la poitrine et non les seins qui entraînent ces douleurs", explique le Dr Paganelli.

Que faire : appliquez des compresses chaudes ou prenez du paracétamol. Au pire, la douleur s’en ira au bout de quelques jours de repos.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Remerciements au Dr Elizabeth Paganelli, secrétaire générale du Syngof (Syndicat national des gynécologues obstétriciens de France) et gynécologue médicale à Tours - http://syngof.fr
La rédaction vous recommande sur Amazon :