10 conseils pour dépolluer l'air de sa maison

Nous passons la quasi-totalité de notre journée en intérieur. Pourtant, les sources de pollution sont nombreuses : cuisine, meubles, décoration… Comment purifier l'air de son domicile ? Les solutions avec Jean-Frédéric Bailly, directeur études et recherches pour l'association Qualitel.
© Istock

Aérer son logement tous les jours

Ouvrir les fenêtres, c'est la pierre angulaire de la lutte contre la pollution de l'air intérieur. "C'est le point le plus important et on ne le répétera jamais assez, confirme Jean-Frédéric Bailly. C'est l'un des meilleurs moyens de renouveler l'air."

Pour aérer efficacement son logement, deux données doivent être gardées en tête : 10 minutes, deux fois par jour. "Par exemple, on peut ouvrir les fenêtres en se levant, en rentrant du travail, ou bien avant de se coucher", recommande Jean-Frédéric Bailly.

Et pour cause : ce geste crée une circulation de l'air dans le logement, ce qui permet d'évacuer les particules venues de l'extérieur – dues au trafic routier, à l'industrie ou encore à l'agriculture – mais aussi les différents polluants émis lors des travaux de rénovation ou de la cuisine.

Mais mieux vaut aérer quand la circulation automobile est encore modérée. Ouvrir les fenêtres au moment où la pollution est à son apogée est déconseillé. En effet, ces particules sont susceptibles d'affecter notre santé cardiovasculaire et respiratoire à long terme.

Vérifier l'état du système de ventilation

Outre les fenêtres, un dispositif obligatoire assure la circulation de l'air dans les différentes pièces : la ventilation – qui peut être naturelle ou mécanique. Cette dernière est surtout présente dans les habitations récentes et force cela. "Elle se remarque par la présence de bouches d'extraction dans la cuisine ou la salle de bains", indique Jean-Frédéric Bailly.

Les dispositifs mécaniques fonctionnent selon la même philosophie : l'air circule des pièces principales vers celles plus humides, comme la cuisine ou les toilettes. "Il y a une entrée et une sortie d'air dans tout logement, qui assurent un balayage et permettent d'évacuer les polluants", résume-t-il. Mais ce procédé nécessite la vigilance de la personne qui habite dans le logement.

Car quelques mauvaises habitudes peuvent obstruer les grilles de ventilation. "La première chose, c'est de comprendre comment fonctionne le circuit de ventilation du logement et de vérifier qu'on n'a pas bloqué les bouches d'extraction avec un meuble ou un chiffon", conseille Jean-Frédéric Bailly. De même, les entrées d'air des fenêtres ne doivent pas être bloquées.

Vérifier l'état du système de ventilationQualitel

L'autre réflexe à adopter, c'est d'entretenir sa ventilation régulièrement. " Les grilles sont démontables, indique le directeur études et recherches. Il est important de les nettoyer à l'eau savonneuse pour retirer la poussière et les graisses qui s'accumulent."

Certains signes peuvent alerter sur le mauvais fonctionnement de l'aération : maux de tête, somnolence et nez bouchés peuvent témoigner d'un air appauvri, trop humide ou trop sec.

Vidéo : L'asthme expliqué en vidéo

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Comment réduire la pollution de l'air intérieur, Association Qualitel
Qualité de l'air intérieur, Anses, 28 novembre 2017
Les bons gestes pour un bon air, Observatoire de la Qualité de l'Air Intérieur (PDF en ligne), consulté le 26 janvier 2018
Guide de la pollution de l'air intérieur, Santé publique France (PDF en ligne), consulté le 26 janvier 2018