10 conseils pour dépolluer l'air de sa maison
Sommaire

Bien entretenir ses appareils à combustion

Que l'on ait les bons réflexes ou non, l'hiver est une saison particulièrement propice à la pollution de l'air intérieur. Parce qu'il fait froid, on a tendance à moins ouvrir les fenêtres, à allumer son chauffage… parfois même amener un brasero dans la pièce de vie.

Mais les appareils à combustion doivent être particulièrement bien entretenus. Ils sont une source de pollution majeure mais aussi de monoxyde de carbone, un gaz inodore et incolore qui peut s'avérer mortel.

Pour éviter cela, pas de secret : chaudières et chauffe-eau doivent être révisés régulièrement. Les appareils de chauffage mobiles n'ont rien à faire dans un espace mal ventilé ou trop petit. Quant aux brûleurs des cuisinières à gaz, ils ne servent pas de dispositif de chauffage.

Des règles simples mais pas toujours respectées. En 2017, 560 personnes ont été hospitalisées à cause d'une intoxication au monoxyde de carbone et 9 en sont mortes.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Comment réduire la pollution de l'air intérieur, Association Qualitel
Qualité de l'air intérieur, Anses, 28 novembre 2017
Les bons gestes pour un bon air, Observatoire de la Qualité de l'Air Intérieur (PDF en ligne), consulté le 26 janvier 2018
Guide de la pollution de l'air intérieur, Santé publique France (PDF en ligne), consulté le 26 janvier 2018