Zika au Brésil : dangereux pour les femmes enceintes

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 11 Janvier 2016 : 11h54
Mis à jour le Lundi 11 Janvier 2016 : 11h54

Au Brésil, à quelques mois de l’ouverture des JO, les femmes enceintes sont vivement invitées à se protéger des moustiques. En effet, sévit actuellement dans le pays une épidémie liée au virus Zika. Explications.

Le virus Zika est transmis par les piqures de moustiques

Ce virus Zika, détecté pour la première fois au Brésil au printemps 2015, se transmet par les piqures de moustiquesAedes aegypti, les mêmes qui sont déjà impliqués dans la propagation de la dengue et du chikungunya, et par les piqures de moustiques tigre, Aedes albopictus.

Chez les femmes enceintes, l’inoculation de ce virus peut provoquer des malformations neurologiques chez le fœtus, avec une hausse sans précédent des microcéphalies (les bébés naissent avec un périmètre crânien anormalement bas, entrainant des séquelles avec une baisse des capacités cérébrales). En 2015, 3.174 cas de microcéphalie ont été enregistrés, contre 147 en 2013.

Chez l’adulte, le virus Zika entraine un syndrome grippal : (fièvre, maux de tête, douleurs musculaires, articulaires, éruptions cutanées, troubles digestifs, ophtalmiques…).

PUB

Protéger les femmes enceintes du virus Zika

Des actions sont menées au Brésil pour informer les femmes enceintes et les inciter à se protéger au maximum des piqures de moustiques. Le Gouvernement a également renforcé les mesures d’élimination et de protection contre les moustiques (pièges, élimination des eaux stagnantes…).

Parallèlement, les chercheurs s’activent pour mieux comprendre ce virus et déceler ses points faibles. Dans ce domaine, le génome du virus Zika a été intégralement séquencé par l’Institut Pasteur de la Guyane.

À ce jour, il n’existe ni traitement ni vaccin. On ne connait pas les risques d’introduction dans d’autres pays comme la France, ni les risques inhérents à une co-infection par les différents agents infectieux véhiculés par les mêmes moustiques (Zika, dengue, chikungunya…).

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 11 Janvier 2016 : 11h54
Mis à jour le Lundi 11 Janvier 2016 : 11h54
PUB
PUB
A lire aussi
Guide anti-moustiques en dix points clés Publié le 31/07/2006 - 00h00

Les produits anti-moustiques ne sont pas anodins. Certains sont déconseillés chez la femme enceinte ou chez les jeunes enfants. Crème solaire et produit anti-moustique ne font pas bon ménage. En plus de savoir choisir un répulsif efficace, il est toujours intéressant de disposer de quelques...

Attention au moustique tigre en FrancePublié le 09/08/2013 - 14h14

En France, les moustiques tigres sont sous surveillance et des actions sont mises en place pour prévenir leur multiplication. En effet, il ne faudrait pas qu’en s’implantant sur notre territoire ils disséminent des maladies infectieuses tropicales…

Le virus Zika : infection émergente à transmission sexuellePublié le 01/06/2016 - 08h44

Dans un Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) consacré aux recommandations sanitaires pour les voyageurs, le Haut Conseil de la santé publique fait le point sur le virus Zika. L’édito revient sur qu’on savait déjà avant d’aborder les nouvelles connaissances, découvertes à...

Plus d'articles